Le Japon va moderniser 68 de ses F-15J pour 5,6 Md$

Les négociations ont été longues et difficiles, mais elles ont fini par aboutir, puisque Tokyo vient d’annoncer la signature d’un contrat de 646,5 Tr de Yen, soit 5,6 Md€, pour moderniser 68 des quelques 200 F-15J encore en service au sein des forces aériennes d’autodéfense nippones. Le sort des 36 F-15DJ biplaces potentiellement modernisables restant n’a pas encore été statué, alors qu’une centaine de F-15 les plus anciens, seront quant à eux retirés du service avec l’arrivée des F-35A commandés par Tokyo il y deux ans de cela. A horizon 2035, le Japon disposera donc d’une force aérienne forte de 300 à 350 appareils modernes, avec un centaine de F-15J et DJ modernisés, 146 F-35A et B, et une centaine de Mitsubishi F-2, qui seront progressivement remplacés par le chasseur de nouvelle génération issu du programme F-X.

La modernisation des F-15J nippon intègre de nombreux équipements présents à bord du nouveau F-15EX de l’US air Force, comme le radar Raytheon AN/APG-82(v1) disposant d’une antenne active AESA, du système d’auto-protection et de guerre électronique BAe ALQ-239 Digital Electronic Warfare System (DEWS), de nouveaux ordinateurs de bord et systèmes embarqués. En terme d’armement, le F-15J mettra en oeuvre le missile anti-navire Lockheed Martin AGM-158 Joint Air-to-Surface Standoff Missile, ou JASSM, d’une portée de 370 km, conférant à l’appareil un important potentiel de frappe anti-navire. Il est également probable qu’il sera en mesure de mettre en oeuvre le nouveau missile AIM-260 Joint Air Tactical Missile, ou JATM, successeur désigné de l’AIM-120 AMRAAM, et annoncé pour atteindre une portée de plus de 150 km.

Les F-15J modernisés pourront mettre en oeuvre le missile antinavire JASSM d’une portée de 370 km

Longtemps pillé central de La Défense aérienne nippone, le F-15J modernisé va, de toute évidence, évoluer vers un profil de mission comparable à celui du F-15EX au sein de l’US Air Force, à savoir un plate-forme de combat air-air et air-surface complémentaire du F-35, profitant avant tout de sa très grande capacité d’emport et de sa grande autonomie, tout en opérant à plus grande distance de la zone d’engagement de sorte à ne pas s’exposer inutilement du fait de sa faible furtivité. On peut supposer, à terme, qu’il évoluera aux cotés de systèmes aériens autonomes, comme des drones de combat et autre loyal wingmen, la version biplace DJ étant particulièrement adaptée pour ce type de mission.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR