Le Japon va moderniser 68 de ses F-15J pour 5,6 Md$

Les négociations ont été longues et difficiles, mais elles ont fini par aboutir, puisque Tokyo vient d’annoncer la signature d’un contrat de 646,5 Tr de Yen, soit 5,6 Md€, pour moderniser 68 des quelques 200 F-15J encore en service au sein des forces aériennes d’autodéfense nippones. Le sort des 36 F-15DJ biplaces potentiellement modernisables restant n’a pas encore été statué, alors qu’une centaine de F-15 les plus anciens, seront quant à eux retirés du service avec l’arrivée des F-35A commandés par Tokyo il y deux ans de cela. A horizon 2035, le Japon disposera donc d’une force aérienne forte de 300 à 350 appareils modernes,…

Lire l'Article

Lockheed et l’US Air Force transforme le C130 Hercule en super-bombardier

L’élimination des systèmes de déni d’accès, qu’ils soient de facture russe ou chinoise, est devenue l’obsession des planificateurs du Pentagone, tant ces systèmes peuvent potentiellement menacer l’utilisation optimale de la puissance de feu américaine, qui repose avant tout sur ses forces aériennes et sur sa Marine de guerre. Pour y parvenir, l’US Air Force comme l’US Navy ont entrepris d’augmenter drastiquement les performances des armes air-sol ou air-surface à longue portée mises en oeuvre par leurs aéronefs respectifs. C’est ainsi que Lockheed-Martin a vu les commandes de son missile de croisière AGM-158 désigné par l’acronyme JASSM-ER, pour Joint Air-to-Surface Standoff Missile -Extended Range, s’envoler pour…

Lire l'Article

Avec un an d’avance, l’US Air Force sélectionne Raytheon pour le futur missile nucléaire embarqué par ses bombardiers

En 2012, en raison des accords de désarmements signés entre les USA et la Russie, l’USAF retirait du service son missile nucléaire le plus moderne mais également le plus complexe et coûteux à l’entretien : l’AGM-129 ACM. Aujourd’hui encore, à l’exception des bombes nucléaires non-guidées emportées par les chasseurs américains et le bombardiers furtif B-2A, les seuls missiles de croisière nucléaires de l’USAF sont les AGM-86 ALCM embarqués exclusivement à bord du vénérable B-52H. La situation des forces aériennes stratégiques américaines devrait toutefois rapidement évoluer dans les années à venir. D’une part, l’US Air Force devrait commencer à percevoir ses nouveaux bombardiers furtifs B-21 Raider dès…

Lire l'Article

La marine américaine veut renforcer considérablement ses capacités de frappe antinavire

Le budget prévisionnel du Pentagon pour l’année fiscale 2021 devrait continuer à faire couler de l’encre encore quelques temps. Comme chaque année, le Pentagon publie en effet un document listant la manière dont il compte dépenser le –gigantesque– budget de la défense américain sur l’année fiscale à venir. Cela implique donc de passer des commandes, mais aussi de sacrifier certains programmes afin de rester l’enveloppe budgétaire fixée par les autorités civiles du pays. Contrairement à ce qui se passe dans beaucoup d’autres nations, cependant, le Congrès américain peut décider de modifier, parfois substantiellement, les lignes de dépenses prévues par les militaires, afin de sauver certains…

Lire l'Article

Les nouveaux armements du P-8A Poseidon pourraient en faire un bombardier

Dans le cadre d’une demande d’information à l’industrie publiée sur la nouvelle centrale d’achat fédérale en ligne, le commandement des systèmes aériens (NAVAIR) de l’US Navy a dévoilé une partie de ses projets d’extension des capacités opérationnelles de sa flotte d’avions de patrouille maritime P-8A Poseidon. Cela passerait en effet par l’intégration de nouveaux armements sur le Poseidon. Ces armements viendraient considérablement étendre ses capacités militaires, au point d’en faire un véritable bombardier régional, tout en le rendant plus redoutable que jamais pour le combat naval sur et sous l’eau. Le débat sur l’étendue du spectre opérationnel des P-8A fait rage depuis des années au…

Lire l'Article

L’US Navy met à jour le Tomahawk mais prévoit d’en diminuer drastiquement les stocks

Avec le mythique B-52 et le bombardier aux lignes futuristes B-2, le missile de croisière Tomahawk TLAM est sans aucun doute l’engin le plus symbolique de la puissance de frappe américaine. Entré en service au milieu des années 1980, ce missile a été de tous les conflits depuis lors sous différentes variantes régulièrement mises à jour. Alors que l’US Navy n’a jamais disposé d’autant de plateformes de lancement pour ce missile –10000 tubes compatibles dispersés sur 89 destroyers et 58 sous-marins– et qu’elle dispose toujours de près de 4000 Tomahawk en stock, l’US Naval Institute annonce que la marine américaine s’apprête à débuter une nouvelle…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR