L’Indonésie reste engagée dans le programme KF-21 Boramae avec la Corée du Sud

Après avoir participé au developpement de l’avion d’entrainement et d’attaque T/F/A-50 Golden Eagle avec la Corée du Sud, et avoir acquis 19 T-50 pour la formation de ses pilotes, Jakarta s’était engagée en 2010 à participer au financement du programme d’avion de combat de nouvelle génération entamé à Séoul à hauteur de 20%, avec la participation de l’entreprise nationale Indonesian Aerospace notamment pour la conception ainsi que la fabrication des quelques 200 appareils prévus d’être commandés par les deux pays. De fait, en 2011, un centre de recherche et developement commun accueillant une centaine d’ingénieurs indonésiens appartenant à l’entreprise PT Dirgantara fut inauguré à Daejeon, à quelques 150 km de Seoul. En 2017, alors que le montant des arriérés de paiement indonésiens dépassait les 400 m$, le centre fut mis en suspend, et les ingénieurs indonésiens revinrent dans leur pays, et en décembre 2020, il était question d’un retrait pur et simple de l’Indonésie du programme. Toutefois, en aout 2021, après que le Ministre de La Défense Prabowo Subianto ait participé en avril à la cérémonie de presentation du premier prototype de l’appareil, les négociations entre Séoul et Jakarta permirent à l’Indonésie de re-embarquer dans le programme, et plusieurs dizaines de ses ingénieurs purent retourner sur le site de recherche de Daejeon quelques mois plus tard.

Reste que, pour l’heure, les ambitions des autorités indonésiennes restent obscures concernant ce programme, comme elles le sont pour l’ensemble du dossier de modernisation de sa flotte de chasse. En début d’année, Jakarta annonçait un accord avec Paris en vue de commander 42 avions Rafale, et une première tranche de 6 appareils a effectivement été commandée et payée par Jakarta il y a quelques semaines. En revanche, la future commande KF-21, mais également celle de F-15EX pourtant présentée par le Chef d’état-major indonésien comme imminente il y a déjà 6 mois, restent à déterminer. S’exprimant sur les réseaux sociaux, le ministre indonésien de La Défense par intérim, Muhammad Herindra, a toutefois confirmé, cette semaine, que le pays restait engagé pour acquérir le nouvel appareil dans le futur, au delà de 2025, et que la co-production de cet appareil avec la Corée du Sud demeurait un objectif stratégique pour Jakarta.

L’Indonésie a commandé les 6 premiers des 42 Rafale que le pays entend commander à la France. Ces appareils permettront probablement de remplacer les 5 Su-27 encore en service, désormais obsolètes

En dépit de ces annonces, selon les médias sud-coréens, il semblerait bien que Jakarta ait une nouvelle fois renoué avec ses vieux démons, en oubliant de respecter l’échéancier de paiement convenu il y a tout juste un an lors de la reprise de la collaboration. Ainsi, en dépit des promesses du président indonésien Joko Widodo, la dette de Jakarta envers Séoul dans le cadre du programme Boramae s’élevait en juillet 2022 à plus de 550 m$, alors même que le discours officiel indonésien reste axé vers une commande de 50 appareils pour les forces aériennes du pays. On notera cependant qu’en dépit de la défaillance indonésienne, le programme KF-21 poursuit son developpement selon le calendrier initialement établi.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR