La France démontre les performances de l’A330 MRTT en Inde à l’occasion de l’exercice Garuda 22

Les grands exercices militaires internationaux sont l’occasion de partager les connaissances et l’expérience des armées participantes, et d’améliorer l’interopérabilité des forces. C’est également l’occasion, parfois, de faire l’article d’un ou plusieurs équipements militaires, surtout lorsque l’on sait que le partenaire est mène des consultations dans ce domaine. Il n’y a donc rien de surprenant à ce que l’Armée de l’Air et de l’espace ait envoyé en Inde, à l’occasion de l’exercice Garuda 2022 qui s’est tenu du 26 octobre au 12 novembre 2022 sur la base aérienne indienne de Jodhpur, au delà de 5 avions Rafale et de 130 aviateurs, un avion ravitailleurs A330 MRTT Phoenix, l’Inde étant engagée dans une vaste consultation pour acquérir 6 de ces appareils afin de moderniser et étendre ses capacités de ravalement en vol aujourd’hui constituée de seulement 6 IL-78 MKI pour une flotte de plus de 540 avions de chasse, là ou la France, par exemple, prévoit d’aligner 15 Phoenix pour 225 à 250 avions de combat, Marine Nationale incluse.

Si les exercices menés par les pilotes et avions des deux pays permirent d’approfondir la compréhension réciproque des procédures de chacun, comme ce fut le cas lors des 6 itérations précédentes se tenant alternativement en Inde et en France, l’exercice Garuda 22 mit particulièrement à l’honneur les performances du MRTT, capable de ravitailler aussi bien les Rafale, Mirage 2000 et Jaguar indiens de facture occidentale, que les Su-30 MKI de facture russe, et les Tejas Mk1 de facture locale, alors que 30 appareils ont participé à l’exercice cette année. Et de toute évidence, tout fut fait pour convaincre New Delhi de l’intérêt de se doter du ravitailleur européen, y compris en faisant le trajet de France jusqu’en Inde aux cotés des 5 Rafale, dans une redite des livraisons de Rafale indiens qui démontrèrent, là encore, les performances du couple formé par les deux appareils pour la projection de puissance à longue distance. Le Phoenix est, en effet, un appareil particulièrement versatile, capable aussi bien de jouer le rôle de ravitailleur en vol avec une capacité d’emport de carburant de 110 tonnes, que de servir au transport de fret voire au transport médical, avec une capacité d’évacuation de 130 civières, ainsi que de composer ces capacités, en assurant simultanément le ravitaillement en vol des chasseurs, et le transport des équipes techniques et des matériels nécessaires à la mission.

Les Rafale français ont évolué aux cotés de différents modèles d’avions de chasse en service au sein de l’IAF lors de l’exercice garuda 22, ici un Tas Mk1 (premier plan) et un Su-30MKI (arrière plan)

Pour New Delhi, l’acquisition de nouveaux avions ravitailleurs est un serpent de mer débuté dans les années 2000. EADS (devenu depuis Airbus) remporta la première compétition en 2009 face aux IL-78 russes, mais celle-ci fut annulée au bout d’un an sur fond de tensions budgétaires, pour être relancée peu de temps après. En 2013, une nouvelle fois, Airbus s’imposa avec l’A330 MRTT, et comme précédemment, le contrat ne fut jamais signé et la compétition annulée en 2016 cette fois autour des restructurations de l’effort de défense indien après l’élection de Narendra Modi au poste de premier ministre en 2014. En 2020, face aux demandes insistantes de l’Indian Air Force devant faire front simultanément à l’ouest face au Pakistan, et au nord-est face à la Chine, une nouvelle consultation fut entamée, sans qu’aucune compétition formelle ne soit effectivement lancée. Depuis, la France multiplie les initiatives pour tenter de convaincre New Delhi des performances de l’appareil européen déjà en service au sein de 10 forces aériennes, et par ailleurs retenu par deux fois par l’IAF lors des compétitions procédantes, y compris à l’aide de propositions commerciales originales comme une solution de Leasing ou de transformation d’A330-200 d’occasion en version MRTT pour en réduire les couts.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR