L’Armée Populaire de Libération se prépare, d’ici à 4 ans, pour prendre l’avantage sur les Etats-Unis, selon l’amiral Aquilino

L’Armée Populaire de Libération pourra attaquer Taïwan d’ici à 2027 ! Cette phrase, prononcée par l’amiral Phil Davidson en mars 2021 lorsqu’il commandait l’US Indo-Pacific Command, le plus important commandement américain, fit l’effet d’une bombe au Pentagone, comma à la Maison-Blanche et au Congrès.

Selon l’officier général, la trajectoire suivie, à ce moment-là, par l’APL, mais aussi par l’industrie de défense chinoise, devait lui permettre de s’emparer de Taïwan et de résister à une éventuelle opération aéronavale US pour venir aider son allié, dans les années à venir. L’échéance de 2027 était présentée celle à partir de laquelle l’APL obtiendrait des chances de succès satisfaisantes pour une telle opération.

Depuis, plusieurs études, wargames et projections, sont venues modérer cette affirmation. Le Pentagone n’est pas, lui non plus, resté inactif sur le sujet, notamment en révisant la planification de l’US Navy pour venir à 12 porte-avions, 150 destroyers et frégates et 66 sous-marins d’attaque à horizon 2045.

En outre, la guerre en Ukraine a, pour un temps au moins, focalisé l’attention politique et médiatique, aux Etats-Unis comme en Europe, de sorte que la menace chinoise semblait, ces derniers mois, moins pressante. Tout au moins en apparence…

Le plan quinquennal de l’Armée Populaire de Libération

En effet, s’exprimant lors du symposium de la National Defense Industrial Association’s Emerging Technologies and Defense, l’amiral John Aquilino, successeur de l’Amiral Davidson à la tête de l’U.S. Indo-Pacific Command (INDOPACOM), a présenté un tableau des plus inquiétants.

Selon lui, le plan d’équipement quinquennal en cours en Chine, qui perdura encore pour les 4 années à venir, soit jusqu’en 2027, a été conçu pour permettre à l’APL de prendre l’ascendant sur les forces américaines dans l’hypothèse d’un conflit.

IMG 0576 Tensions Etats-Unis vs Chine | Actualités Défense | Alliances militaires
La production navale chinoise aujourd’hui est comparable à celle qu’avait connue les Etats-Unis dans les années 80

Ce constat porte tout autant sur les forces conventionnelles, avec notamment un effort soutenu en matière de production de nouveaux navires militaires. Cet effort peut être comparé à celui qui fut produit aux Etats-Unis par le secrétaire à la Navy John Lehman dans les années 80, lorsque Washington entreprit de reconstruire la plus puissante marine de guerre mondiale.

C’est aussi le cas dans le domaine aérien, alors que le chasseur J-20 est désormais passé en production intensive, aux côtés des J-16 et J-10C, toujours en production, tandis que le J-35, nom toujours provisoire, devrait entrer en service prochainement. De même, les cadences de production des avions radar (YJ-500 et YJ-600), avions de transport lourds Y-20 et de ravitaillement en vol (Y-20U) sont, elles aussi, très soutenues.

Pékin produit concomitamment un effort sans précédant pour moderniser et étendre ses propres capacités de dissuasion, dépassant de beaucoup le format, et donc la mission, qui étaient ceux des forces nucléaires chinoises jusqu’à présent.

L’engagement coopératif comme moyen de dissuasion pour le Pentagone

Pour faire face à cet inquiétant constat, le commandement indo-pacifique américain, comme le Pentagone, parient sur l’expérience au combat de ses forces, ainsi que sur l’avance encore notable des armées américaines en matière d’engagement collaboratif et distribué.

Armée Populaire de Libération modernise rapidement ses forces de dissuasion, notamment avec l'arrivée du missile ICBM DF-41 à carburant solide.
L’Armée Populaire de Libération modernise rapidement ses forces de dissuasion, notamment avec l’arrivée du missile ICBM DF-41 à carburant solide.

Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Tensions Etats-Unis vs Chine | Actualités Défense | Alliances militaires

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

All

2 Commentaires

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR