Les dépenses de défense en Europe n’ont progressé que de 4 % par an ces 5 dernières années

Un nouveau rapport du cabinet McKinsey met en évidence que la progression observée des dépenses de défense en Europe, ne permet pas aux armées européennes de compenser les effets désastreux de 25 années de sous-investissements dans ce domaine, en lien avec la théorie, largement partagée, mais bien peu étayée, des bénéfices de la Paix.

À en croire pléthore d’annonces intervenues ces dernières années, et plus particulièrement depuis le début de l’agression russe contre l’Ukraine, les budgets des armées européennes progressent, et progressent même beaucoup. Pourtant, une récente étude publiée par le cabinet McKinsey, semble bien moins enthousiaste que les discours dans ce domaine.

En effet, selon celle-ci, les budgets des armées européennes auraient progressé, ces 5 dernières années, de 4 % par an, soit de moins de 22 % en cinq ans. Pire, alors que de nombreuses ont été faites depuis le 24 février 2022, ces budgets ne progresseront, dans les cinq années à venir, que de 6 % par an, en moyenne.

Ces montants sont très probablement compensés de l’inflation. Toutefois, ils sont, selon l’étude publiée, très insuffisant pour contrebalancer les effets désastreux des 25 années de sous-investissements critiques des armées, intervenus après la chute de l’Union Soviétique.

Les dépenses de défense en Europe ont progressé de 4 % par an depuis 2018 selon McKinsey

De fait, en dépit d’annonces spectaculaires comme la Zeitenwende allemande et ses 100 Md€, ou encore de l‘envolée des dépenses polonaises, ces hausses ne permettront pas de réorienter la dynamique en cours au sein des armées européennes.

Les dépenses de defense en Europe n'ont pas suffisamment progressé pour compenser les effets de 25 années de sous-investissements suite à la fin du bloc soviétique.
Les dépenses de defense en Europe n’ont pas suffisamment progressé pour compenser les effets de 25 années de sous-investissements suite à la fin du bloc soviétique.

Le rapport met en lumière plusieurs raisons à cette situation mortifère. Ainsi, beaucoup d’annonces faites ne sont pas suivies de faits, ou de manière bien sensiblement inférieure à ce qui pouvait être anticipé. C’est notamment le cas en Italie ou en Allemagne, qui apparaissent plus prompts à soutenir leurs industries qu’à renforcer leurs armées.


Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Budgets des armées et effort de Défense | Allemagne | Europe

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

1 COMMENTAIRE

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR