Combien les forces aériennes françaises aligneront de Rafale en 2030 ?

En début de semaine, le Ministère des Armées annonçait qu’une nouvelle commande de 42 avions de combat Rafale sera signifiée sur l’année budgétaire 2023. Celle-ci était attendue, puisque dans l’alignement de la Loi de Programmation Militaire 2019-2025, et conforme aux objectifs de la Revue Stratégique de 2017. Toutefois, du fait du report des livraisons à partir de 2016 pour libérer les capacités industrielles vers l’exportation, mais également pour libérer des crédits d’investissement nécessaires par ailleurs pour d’autres programmes, ainsi que de la vente de 12 Rafale d’occasion à la Grèce en 2020, puis de 12 appareils à la Croatie en 2021, tous prélevés sur le…

Lire l'Article

LPM 2023 : La France veut donner à ses Armées les moyens nécessaires pour faire face aux nouvelles menaces

Suite à l’élection de françois Hollande à la présidence de la République en 2013, le nouveau gouvernement de Jean-marc Ayrault entreprit de concevoir une nouvelle Loi de Programmation Militaire, avec l’objectif clairement affiché de réduire au strict minimum les dépenses de l’Etat dans ce domaine. C’est dans ce contexte que les services du Ministère des finances de Bercy entreprit de proposer le fameux « Plan Z », visant à limiter les forces armées françaises à un corps expéditionnaire de 60.000 hommes pour les opérations exterieures, et à la dissuasion pour traiter la menace internationale perçue alors comme particulièrement diffuse, ce en dépit des nombreuses alertes qui montraient…

Lire l'Article

Quels sont les 5 enjeux critiques de la prochaine Loi de Programmation Militaire française ?

Au lendemain du début de l’offensive russe en Ukraine, une majorité de français ont découvert, ou re-découvert, de manière fort brutale, le rôle des forces armées pour assurer ce qu’ils prenaient pour acquis depuis plusieurs décennies, à savoir leur sécurité. Pour tenter de rassurer les opinions publiques, et pour occuper un espace médiatique délaissé par les politiques sur fond d’élections présidentielles et législatives, les armées françaises ont alors multiplié les communications, tentant de presenter un visage réconfortant aux français, en particulier en insistant sur des exercices dits de « haute intensité », un terme qui lui aussi s’invita brutalement dans les discussions y compris sur les plateaux…

Lire l'Article

Quelles seront les priorités de la prochaine Loi de Programmation Militaire française ?

Jusqu’au début de l’intervention russe en Ukraine, l’exécutif français avait un mot d’ordre et un seul concernant la conduite de l’effort de défense : Toute la Loi de Programmation militaire 2019-2025, mais que la LPM 2019-2025. Conçue sur les bases de la Revue Stratégique 2017, elle-même fortement contrainte par le Livre Blanc de 2013, la LPM 2019-2025 visait à réparer les importants dégâts consécutifs à deux décennies de sous-investissements dans les armées françaises, alors même que la pression opérationnelle demeurait très élevée. Force est de constater qu’en 5 ans, la situation des armées s’est grandement améliorée, avec un budget annuel augmenté de 8,5 Md€ soit…

Lire l'Article

Les Armées françaises (aussi) ont besoin d’un plan de recapitalisation de 100 Md€

Quelques jours à peine après le début de l’offensive russe contre l’Ukraine, le chancelier allemand Olaf Scholz présentait devant le Bundestag, le parlement allemand, un plan visant à investir une enveloppe de 100 Md€ destinée à réparer certaines des défaillances les plus critiques constatées au sein de la Bundeswehr, tout en engageant une dynamique afin d’amener l’effort de défense du pays au delà du seuil des 2% de PIB requis par l’OTAN à horizon 2025. Depuis, l’immense majorité des pays européens, qu’ils soient ou non membre de l’OTAN, ont annoncé une augmentation sensible de leurs propres efforts de defense, tous s’engageant, à des échéances plus…

Lire l'Article

F Gouttefarde, JC Lagarde, JL Thériot : ces députés sortants nécessaires à la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées

Au sein de l’Assemblée Nationale française, la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées est loin d’être la commission la plus prisée de la part des députés. La fonction régalienne par excellence étant un domaine réservé de l’Elysée, il est difficile d’y briller, ou de faire valoir une voix alternative ou tout simplement constructive, face à la doxa imposée par la présidence de la République et le Ministère des Armées. De fait, il est rare que des députés, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition, y jouent un rôle significatif. Pourtant, lors de la précédente magistrature, plusieurs députés ont su, par leur…

Lire l'Article

Le Président Macron annonce la re-évaluation de la Loi de Programmation Militaire et un effort accru dans la défense

Lors du discours inaugural du salon Eurosatory, le président Français a annoncé que les travaux en vu d’une augmentation de l’effort de défense français pour faire face aux évolutions géopolitiques de ces derniers avait été entamé, et que les résultats devraient émerger d’ici quelques semaines. Alors que l’immense majorité des chancelleries européennes avaient annoncé une hausse sensible de leurs investissements en matière de défense à la suite de l’offensive russe en Ukraine, les autorités françaises étaient, pour leur part, restées étonnamment discrète sur le sujet. A l’occasion de l’inauguration du salon Eurosatory 2022, le plus important rendez-vous mondial concernant les armements terrestres qui se tient…

Lire l'Article

Après 100 jours de guerre en Ukraine, la France n’a toujours pas adapté son effort et ses ambitions de défense

Information Importante : Un problème technique empêchait les abonnés de renouveler leur abonnement avec la même adresse email. Le problème est désormais réglé. A l’instar de l’attaque de la Pologne en 1939 par l’Allemagne Nazie, et celle de Pearl Harbour par la flotte impériale japonaise en 1941, le déclenchement de « l’opération spéciale militaire » russe en Ukraine, le 24 février 2022, prit par surprise les dirigeants occidentaux, y compris aux Etats-Unis, en particulier sur le plan stratégique. Non seulement celle-ci marquait le retour de la guerre de haute intensité, mais elle impliquait une des deux plus importantes puissances nucléaires de la planète. Pire encore, elle avait…

Lire l'Article

Pourquoi un effort de défense à 2% du PIB est-il insuffisant pour la France ?

A son arrivée au Palais de l’Elysée, en 2017, le nouveau Président Emmanuel Macron engagea un important effort pour amener l’effort de défense de la France à 2% de son Produit Intérieur Brut, comme la France s’y était engagée en 2014 lors du sommet de l’OTAN de Cardiff. Pour y parvenir, le nouvel exécutif mit en oeuvre une nouvelle Loi de Programmation Militaire de 2019 à 2025 visant à atteindre cet objectif, ainsi qu’à réparer les nombreuses et parfois dramatiques déficiences dont souffraient les armées françaises après 20 années de sous-investissements accompagnés d’une activité opérationnelle particulièrement lourde. Il s’agissait d’un paradoxe pour cette période désignée…

Lire l'Article

Le Socle Défense, la réponse aux contraintes françaises en matière de dépenses de Défense

En novembre 2018, suite à un article de Michel Cabirol pour le site economique La Tribune, le projet Socle Défense avait brièvement attiré une certaine attention médiatique et politique, au point de faire l’objet d’un sujet dans le 20h de France 2. Alors que la Revue Stratégique et la Loi de Programmation Militaire étaient en préparation, ce projet proposait de s’appuyer sur une nouvelle architecture de financement faisant appel à l’épargne et à un modèle de leasing des équipements de défense, permettant d’accroitre les investissements de défense au delà de 2,65% de PIB, seuil défini par le Socle Défense pour permettre à la France de…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR