Le missile Ababeel balistique et mirvé pakistanais bientôt opérationnel ?

- Publicité -

C’est en 2017 que le Pakistan rendit public le développement d’un nouveau missile balistique de moyenne portée, le missile Ababeel. D’une portée de 2200 km, ce missile n’atteignant pas les 2750 km du Shaheen-III développé depuis le début des années 2000, et dont le premier essai eu lieu en 2015.

Pourtant, l’Ababeel constitue une étape déterminante dans le développement de la triade nucléaire pakistanaise, comme c’est le cas du missile de croisière à changement de milieux Babur-3 qui est censé équiper les sous-marins Agosta-90B de la Marine Pakistanaise.

En effet, le missile porte avec lui une évolution capitale pour la dissuasion du pays, le mirvage. Sous ce barbarisme communément employé, se cache l’acronyme MIRV qui signifie Multiple Independently Targetable Reentry Vehicle, c’est-à-dire un véhicule indépendant de rentrée atmosphérique et de frappe.

- Publicité -

Le missile ABABEEL, premier MRBM pakistanais équipé de MIRV

Concrètement, là où le Shaheen-III, ou le Babur-3, peuvent emporter une tête nucléaire de 5 à 40 kt, le Ababeel, lui, peut transporter trois véhicules transportant chacun une tête de même puissance et d’une masse de 500 kg, et capable chacun de frapper une cible différente.

Selon les autorités pakistanaises, le missile pourrait aussi transporter, au besoin, jusqu’à 10 MIRV d’une masse de 185 kg, armés cette fois d’une charge conventionnelle.

le Missile Ababeel est le successeur du Shaheen-III MRBM pakistanais
Avec une portée de 2 750 km, le MRBM Shaheen-III est le missile balistique ayant la plus grande portée au sein de l’arsenal pakistanais.

Si Islamabad avait effectué le premier test d’un système MIRV dès janvier 2017, l’essai réussi d’un tir du missile Ababeel , rapproche à grands pas l’entrée en service du missile MRBM (Médium Range Ballistic Missile, soit un missile balistique d’une portée de 1000 à 3000 km), et surtout du système mirvé au sein de la triade nucléaire pakistanaise.

- Publicité -

En effet, les moyens actuellement en service au sein des armées pakistanaises, peuvent potentiellement être interceptés par le bouclier antiaérien et antimissile en cours de déploiement en Inde, composé de plusieurs couches allant du système antibalistique ERADS et ERSAM développé par le DRDO, au S-400 acquis auprès de la Russie.

Défier la défense antibalistique indienne

En effet, aiguillonné par la menace chinoise, les armées indiennes ont considérablement accru leurs capacités dans ce domaine, au point de représenter une menace pour l’équilibre stratégique entre les deux frères ennemis du continent asiatique.

Dans ce contexte, disposer d’un missile à capacité MIRV représente un moyen efficace pour le Pakistan afin de rétablir une certaine forme d’équilibre stratégique avec son voisin, qui dispose de moyens considérablement plus importants.

- Publicité -
ERADS Inde DRDO
Le système ERDAS indien se dote progressivement d’intercepteurs capables de contrer les menaces de type MRBM et IRBM.

LOGO meta defense 70 Forces de Dissuasion | Armes nucléaires | Armes stratégiques

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à
tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


Inscription à la Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter Meta-Defense pour recevoir les
derniers articles de façon quotidienne ou hebdomadaire

- Publicité -

Pour Aller plus loin

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés.

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles