mardi, février 27, 2024

Pour rejoindre le programme HYDEF, l’israélien Rafael s’appuie sur « des amis en Europe ».

- Publicité -

Une rumeur faisant état d’une proposition israélienne faite aux européens, pour venir appuyer le développement du programme HYDEF d’intercepteur hypersonique, en cours de conception par un large consortium d’entreprises européennes piloté par l’Espagne, a été relayée par le très sérieux site defense-industry.eu, il y a quelques jours.

Un nouvel article, du même site, donne davantage de détails à ce sujet. Il s’agirait, en fait, de l’israélien Rafael, concepteur de l’Iron Dome et du David Sling, qui aurait entamé des discussions avec des « amis en Europe », pour venir renforcer, et surtout accélérer, le programme européen.

- Publicité -

Rafael veut accélérer le programme HYDEF d’intercepteur hypersonique

Selon les déclarations de l’industriel israélien, celui-ci aurait, en effet, la capacité de sensiblement accélérer le programme européen, au travers d’un codéveloppement se basant sur l’expérience acquise dans le développement du David Sling, un système antiaérien et antibalistique comparable au SAMP/T ou au Patriot PAC, mais aussi dans sa participation au développement des intercepteurs balistiques exo-atmosphériques Arrow, pilotés par IAI et Boeing.

David Sling Rafael
Choisi par la Finlande, le système antiaérien à longue portée David Sling de l’israélien Rafael offre des performances comparables à celle du Patriot PAC ou du SAMP/T Mamba.

La proposition est, en effet, des plus crédibles. Dès le lancement du programme HYDEF, et son attribution au consortium européen, plutôt qu’à la proposition faite par MBDA France, Thales et Leonardo, qui avaient ensemble développé l’Aster et le SAMP/T, des questions avaient émergé quant à l’expérience des industriels retenus dans ce domaine.

Plus particulièrement, pour developper effectivement un intercepteur hypersonique, ceux-ci allaient probablement devoir en passer par l’ensemble des développements qu’Eurosam avait effectués, pour concevoir l’Aster 30, puis les deux missiles antibalistiques Aster Block 1 et Block 1NT. En d’autres termes, ce consortium partait avec plusieurs années de retard, là où, précisément, les délais sont d’une importance stratégique autour de ce programme, eu égard à la détérioration de la situation sécuritaire internationale.

- Publicité -

Face à cette évidence, la Commission européenne lança un second programme, sur un cahier des charges presque identique, baptisé cette fois HYDIS, et piloté par ces mêmes acteurs qui ont développé l’Aster, avec l’objectif évident de faire fusionner les deux programmes à terme. Ce d’autant que MBDA, Thales et Leonardo ont bien retenu la leçon de leur approche initiale peut-être trop autonome, et certainement perçue comme arrogante par les instances européennes.

Des appuis européens à l’œuvre pour soutenir l’offre israélienne

Pour Rafael, cependant, une autre possibilité existe. En effet, par son expérience avec le système David Sling, celui-ci dispose de compétences et savoir-faire proches de celles dont disposent effectivement les trois principaux membres d’Eurosam qui ont developper l’Aster. Ils sont donc en mesure de compenser le manque d’expérience relatif du consortium européen en charge d’HYDEF, et donc d’éviter la fusion des deux programmes.

programme HYDEF Twister
La conception d’un intercepteur capable d’engager les planeurs hypersoniques représente un enjeu stratégique pour les Européens.

Si cette approche peut paraitre à l’opposée des objectifs de la Commission Européenne et de sa Boussole Stratégique de 2022, elle n’en est pas moins soutenue en Europe elle-même. En effet, de l’aveu même de Rafael, le groupe industriel israélien serait en discussion avec des « amis en Europe », pour soutenir cette option.

- Publicité -

Vers une fusion du programme HYDEF et HYDIS, avec le pilotage de l’intercepteur hypersonique européen en ligne de mire

Il est vrai que si les deux programmes européens devaient fusionner, il est plus que probable que ce serait un des deux principaux acteurs du second, la France ou l’Italie, et l’un de leurs industriels, respectivement Leonardo ou MBDA/Thales, qui obtiendraient le pilotage du programme européen unifié, par leur plus grande expérience sur le sujet.


LOGO meta defense 70 Actualités Défense | Allemagne | Armes et missiles hypersoniques

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


- Publicité -
Fabrice Wolf
Fabrice Wolfhttps://meta-defense.fr/fabrice-wolf/
Ancien pilote de l'aéronautique navale française, Fabrice est l'éditeur et le principal auteur du site Meta-defense.fr. Ses domaines de prédilection sont l'aéronautique militaire, l'économie de défense, la guerre aéronavale et sous-marine, et les Akita inu.

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles