La France va livrer des systèmes d’artillerie mobile CAESAR à l’Ukraine

Dans une interview portant essentiellement sur les questions de politique internationale donnée au quotidien regional Ouest-France, le Président Macron a indiqué qu’au delà des efforts diplomatiques menés en coordination avec l’Ukraine pour garder le contact avec le Kremlin, la France avait également accentué son effort pour livrer des armements à l’Ukraine, citant les missiles anti-chars MILAN ainsi que, et c’est une première, des systèmes d’artillerie mobile CAESAR de 155mm, un canon réputé pour sa grande précision, sa portée et sa grande mobilité

Lire l'Article

Comment la guerre en Ukraine rebat les cartes au sujet de la Conscription et de la Reserve ?

A l’instar de nombreuses armées occidentales, la France mit, en 1997, fin à la conscription, pour se tourner vers une armée entièrement professionnelle, sur un modèle inspiré de la Grande-Bretagne. Cette décision reposait tant sur la baisse de la menace faisant suite à la chute du bloc soviétique, qu’à une restructuration imposée par les nouvelles missions confiées aux armées françaises, en grande partie basées sur des opérations exterieures auxquelles les conscrits ne pouvaient pas participer. Quant à la protection de la Nation, elle était de fait confiée à la seule dissuasion, jugée nécessaire et suffisante pour assurer la protection de l’espace nationale mais également des…

Lire l'Article

MGCS : Italie, Pologne, Norvège et Grande-Bretagne pourraient rejoindre le programme dés 2023

Issu d’une étude préalable lancée conjointement par la France et l’Allemagne en 2012, le programme Main Ground Combat System, ou MGCS, a été lancé officiellement en 2017 par Emmanuel Macron et Angela Merkel pour remplacer en 2035 les chars français Leclerc et les Leopard 2 allemands, aux cotés de 3 autres programmes emblématiques de la coopération franco-allemande en matière d’industrie de défense, le Système de combat Aérien Futur ou SCAF pour remplacer les Rafale et Typhoon en 2040, le Common Indect Fire System ou CIFS pour remplacer les canons automoteurs et les lance-roquettes multiples en 2035, et le Maritime Airborne Warfare System ou MAWS pour…

Lire l'Article

La fulgurance du déploiement de force Russe frappe d’obsolescence les paradigmes sécuritaires européens

En avril dernier, les forces armées russes avaient déployé en deux mois de temps plus de 100.000 hommes le long des frontières ukrainiennes, créant d’importantes tensions régionales. Mais en l’absence de certaines observations, comme l’assemblage massif de Battalion Tactique Inter-armes, le format de combat des unités russes comparable aux Groupement tactique Inter-armes français, de stocks suffisants de munitions et de carburant, du pré-positionement de forces de soutien comme les hôpitaux de campagne, cette démonstration de force ne permit pas au Kremlin de convaincre les occidentaux de la réalité de la menace. Pour autant, ce déploiement de forces n’engendra pas de modifications sensibles des postures défensives…

Lire l'Article

Berlin s’intéresserait à l’hélicoptère AH-64E Apache américain .. depuis 2019 !

Depuis quelques mois, le programme Tigre 3, rassemblant la France, l’Espagne et l’Allemagne dans le cadre de la coopération permanente structurée, ou PESCO, depuis novembre 2019, rencontre de forts vents contraires, Berlin se montrant de plus en plus difficile à convaincre d’investir dans la modernisation de l’hélicoptère de combat européen. En effet, selon la Bundeswehr, l’appareil serait particulièrement difficile à maintenir en condition opérationnelle, et offrirait une disponibilité insuffisante eu égard des besoins. Sans jamais remettre en cause leurs propres procédures de maintenance et le rôle du format de la flotte dans le sujet, l’Allemagne semblait, depuis, s’intéresser de plus en plus ouvertement à l’hélicoptère…

Lire l'Article

Quelles sont les forces et faiblesses de l’Armée de terre française ?

Lors de son audition devant la commission des affaires étrangères et de La Défense du Sénat, le Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre (CEMAT), le général Schill, a déclaré qu’il serait prioritaire de redonner à son armée des capacités accrues en matière d’artillerie et de défense anti-aérienne rapprochée à l’occasion de la prochaine Loi de Programmation Militaire. Il est vrai, et nous avons à plusieurs reprises abordé le sujet dans nos lignes, que ces deux domaines font parti aujourd’hui des points faibles de l’Armée de Terre, en particulier pour s’engager dans un conflit de haute intensité. Mais à travers les déclarations du Général français, et…

Lire l'Article

Les Armées Françaises sont-elles prêtes pour la « Haute Intensité » ?

Après la chute de l’Union Soviétique, le besoin de disposer d’une force militaire conçue pour les engagements majeurs face à un adversaire disposant des mêmes capacités miltaires avancées, s’est petit à petit étiolé, la notion même de conflit entre grandes nations miltaires s’étant largement atténuée. En France, comme dans de nombreux pays européens, apparut alors le principe de « bénéfices de la paix », permettant de réduire le format des armées au prorata de la diminution de la menace. Petit à petit, les armées françaises évoluèrent vers une force militaire basée sur deux principes, la dissuasion nucléaire pour neutraliser les menaces majeures, et un corps expéditionnaire global…

Lire l'Article

Leopard 2, Leclerc, Merkava : Que valent les chars de combat modernes ? (1/3)

Depuis sa première apparition sur les champs de bataille durant la première Guerre Mondiale, le char de combat a fait l’objet tout à la fois d’une extreme fascination pour certains, et d’une totale dénégation pour d’autres. Au fil des conflits, et de l’apparition de nouveaux systèmes d’armes, comme le missile antichar ou plus récemment la munition vagabonde, la fin de la suprématie du char dans le combat terrestre a de nombreuses fois été prophétisée, à l’instar d’autres armements majeurs comme les porte-avions ou les avions de combat. Cependant, force est de constater aujourd’hui, alors que les tensions géopolitiques ne cessent de croitre, que le marché…

Lire l'Article

La France doit-elle developper un char moyen en parallèle du programme MGCS ?

Il n’est désormais un secret pour personne que le risque de voir les armées françaises engagées dans un conflit de Haute Intensité a considérablement augmenté ces dernières années, et qu’il ira croissant dans les années et décennies à venir. C’est dans ce contexte que Paris et Berlin ont lancé, dès 2017, plusieurs programmes industriels de défense en coopération, dont les plus symboliques sont le programme d’avion de combat de nouvelle génération SCAF devant remplacer les Rafale français et Typhoon allemands, et le programme de char de combat MGCS, pour remplacer entre autres les Leclerc de l’Armée de Terre et les Leopard 2 de la Bundeswehr.…

Lire l'Article

La Garde Nationale, un format de prédilection pour la Haute Intensité

Le défilé militaire du 14 juillet 2021, qui aura lieu comme toujours sur l’avenue des Champs-Elysées, sera cette année sur le thème de « La Haute Intensité », une notion réapparue depuis peu avec la résurgence de ce type d’engagement, et la montée en puissance de certains forces armées comme la Chine ou la Russie. Toutefois, si les Armées Françaises mettront en valeur leurs materiels performants, comme le Rafale, le chars Leclerc, le VBMR Griffon ou encore les nouveaux navires de la Marine Nationale lors de cet événement, elles ne pourront masquer leurs capacités plus que limitées dans ce domaine, héritées de 25 années d’arbitrages budgétaires et…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR