L’hypothèse du Dassault Falcon 10X pour la Patmar française est plus que séduisante

Lors de son audition par la commission Défense de l’Assemblée nationale, Joëlle Barre, le Délégué Général de l’Armement, a indiqué qu’à la suite de la commande de 5 avions de patrouille maritime P8A Poseidon auprés de Boeing par l’Allemagne pour remplacer une partie de ses P3C Orion à bout de souffle, la France devrait re-èvaluer sa participation au sein du programme franco-allemand Maritime Airborne Warfare System, ou MAWS, qui devait justement permettre aux deux pays de remplacer leurs avions de patrouille maritime Atlantique 2 et Orion à l’horizon 2035, et ce sur la base d’une coopération entre Airbus et Thales. Et selon le site latribune.fr,…

Lire l'Article

Pékin considère que les Etats-Unis ont franchi la ligne rouge à Taïwan

Les tensions entre Washington et Pékin ont franchi, ces derniers jours, un nouveau seuil critique, si l’on en croit la presse d’état chinoise. En effet, selon des informations publiées par le Think Tank South China Sea Strategic Situation Probing Initiative (SCSPI), basé à Pékin, un avion de reconnaissance EP-3E de l’US Navy aurait en effet décollé d’une base aérienne située sur l’ile de Taiwan, pour ensuite retourner au Japon, sa mission effectuée. Or, le déploiement de moyens militaires, et notamment de moyens militaires lourds, sur l’ile de Taïwan est considéré comme une ligne rouge infranchissable par les autorités chinoises, au point qu’elles ont fait savoir,…

Lire l'Article

Retrait des P-3C Orion allemands: une menace pour le programme franco-allemand MAWS

Comme nous l’apprend Naval News, toujours extrêmement bien informé sur les questions navales, le Ministère de la Défense allemand vient d’annoncer qu’il mettait fin au programme de modernisation des huit avions de patrouille maritime P-3C Orion en service dans la marine allemande. Considéré comme étant trop coûteux et trop risqué, ce programme de modernisation devrait rapidement laisser place à l’acquisition de nouveaux avions de patrouille maritime. La décision de retirer les Orion en 2025 au plus tard, plutôt qu’à partir de 2035, pourrait cependant avoir de très graves conséquences sur le programme MAWS (Maritime Airborne Warfare System) mené conjointement par la France et l’Allemagne. En…

Lire l'Article

La Russie choisit le Tu-204 pour être son futur avion de patrouille maritime

La patrouille maritime est un domaine assez peu connu du public. Dépendante le plus souvent des forces aéronavales, elle est composée d’appareils à long rayon d’action, équipés pour détecter, surveiller et potentiellement engager les navires et sous-marins présents dans une grande zone maritime, parfois très éloignée des côtes. Les avions de patrouille maritime, comme l’atlantique 2 français, le P3 Orion américain, ou le Tu-142 russe, étaient traditionnellement des appareils équipés de turbopropulseurs, conçus pour évoluer à très basse altitude et à basse vitesse, notamment pour utiliser le détecteur d’anomalie magnétique qui permet de détecter les variations du champs magnétique terrestre en présence d’une importante masse…

Lire l'Article

La France et l’Allemagne vont annoncer la construction d’un avion de patrouille maritime en commun

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, et son homologue française, Florence Parly, signeront le 27 Avril prochain, à l’occasion de la vite de cette dernière à Berlin, une lettre d’intention pour la conception d’un « Système aérien de guerre navale ». Il s’agira, selon toute vraisemblance, de concevoir un remplaçant à l’Atlantique 2 utilisé par la marine nationale, et le Lockheed Orion P3C, utilisé par la marine allemande, deux appareils issus des années 80. Le mois dernier, la France et l’Allemagne avaient annoncé rejoindre le projet de l’OTAN pour l’achat d’un appareil de patrouille maritime commun. Or, le P8 Poséidon de Lockheed partait avec…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR