Pékin déploie un porte-avions vers Taïwan alors que l’US Air Force dévoile ses capacités de frappe à longue distance

Ce weekend, le porte-avions chinois Liaoning et son escorte ont quitté les eaux chinoises pour se diriger vers les eaux du Pacifique, au large de la côte Est de Taïwan. En pleine épidémie de Covid-19, ce déploiement apparaît comme une démonstration de force pour Pékin qui entend bien maintenir la pression sur Taïwan. En réaction, les forces armées américaines ont également démontré la puissance de leurs moyens aériens dans la région, à défaut de pouvoir déployer un porte-avions pour contrer le Liaoning chinois. Samedi soir, le porte-avions Liaoning accompagné d’une demi-douzaine de navires d’escorte a été repéré par le Japon dans le détroit de Miyako,…

Lire l'Article

Les ambitions aériennes des États-Unis se révèlent dans le budget 2021

Chaque année, le Pentagon publie une proposition du budget servant de base à sa stratégie des moyens et à l’élaboration de la doctrine américaine. Depuis une quinzaine d’année, les débats qui s’ensuivent au Congrès conduisent souvent à de substantielles modifications de la planification du Pentagon, montrant les dissensions qui ne peuvent manquer d’apparaître entre les besoins opérationnels, les contraintes politiques et les impératifs de préservation du tissu industriel. Dans tous les cas, que les décisions prises proviennent des militaires ou des législateurs, elles restent l’objet de compromis, puisqu’elles sont élaborées dans l’optique de respecter un budget qui, lui, est fixe. Cette année, la proposition de…

Lire l'Article

L’Allemagne annule sa commande de drones MQ-4C Triton au profit d’avions Global 6000

La nouvelle a surpris jusqu’aux observateurs les plus attentifs du dossier PEGASUS (Persistent German Airborne Surveillance System). D’après DefenseNews, citant des sources officielles allemandes, Berlin aurait annulé sa décision d’acheter quatre drones HALE (Haute Altitude, Longue Endurance) MQ-4C Triton auprès de l’Américain Northrop-Grumman. Le contrat, évalué à 2,5 milliards $, ne sera finalement pas signé, le choix allemand semblant se porter en lieu et place vers une variante dédiée de l’avion d’affaires Global 6000 du Canadien Bombardier. Cette annonce, si elle est confirmée, viendra alors clore le feuilleton rocambolesque du Q-4 Global Hawk/Triton en Allemagne, entamé il y a près de 20 ans et ayant…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR