Pour le DGA, il est important de refonder les relations avec les industriels

Joëlle Barre, le Délégué Général de l’Armement, s’est exprimé sur l’évolution des rapports entre la DGA et les industriels lors de son audition au Sénat. Selon lui, si effectivement des efforts doivent être faits pour améliorer le traitement administratif des commandes de la part de l’Etat et la DGA, il revient également aux industriels de « prendre leurs responsabilités », notamment en ce qui concerne le respect des délais et les dépassements de coûts, s’appuyant sur les exemples de l’A400m et des Barracuda.

L’approche du DGA est certes argumentée, mais elle est également contestable. En effet, pour chaque exemple de dépassement de budget ou de délais du fait de l’industriel, il y en a au moins autant du fait des changements permanents dans les commandes de l’Etat. Faut-il rappeler l’exemple des 6+2 FREMM qui couteront, au final, plus cher que les 17 FREMM initiales, du fait des reports et réductions successives ?

En outre, si effectivement la nouvelle LPM promet une augmentation des budgets permettant aux industriels de gérer leurs risques sur un temps plus long, il ne faut pas oublier que le Ministère des armées à un Reste à Payer de prés de 50 Md€, impactant pour beaucoup les industries de Défense, et ayant entrainé des difficultés majeures en terme RH et industriel. De fait, il peut sembler peu opportun de désigner un unique « coupable » en présentant des exemples sans contexte, là ou la situation globale a été bien plus complexe…

Pour Aller plus loin

All

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR