Les 5 équipements majeurs qui manqueront aux armées françaises en 2025-2030

Au fil des années, les informations transmises, ou filtrées, concernant le renforcement des forces des grandes puissances militaires, et les nouveaux équipements qu’elles mettront en service dans les années à venir, deviennent de plus en plus précises, et de plus en plus préoccupantes. Cette préoccupation se transforme en inquiétude lorsque ces nouveaux équipements sont de nature à bouleverser l’équilibre des forces globales dans le monde, ou à l’échelle de grands théâtres d’opérations, comme l’Europe, ou le théâtre indo-pacifique.

En France, la recapitalisation des forces armées ne date que de 2 ans, encadrée par la nouvelle Loi de Programmation Militaire 2019-2025, présentée il y a un an comme la réponse aux attentes des armées, pour faire face aux enjeux technologiques et sécuritaires des années à venir. Malheureusement, cette dernière a été conçue sur la base d’une lecture que l’on pourrait qualifier d’optimiste de l’évolution des rapports de force géopolitiques dans le Monde, reportant ou faisant l’impasse sur des développements technologiques majeurs qui feront rapidement défauts aux forces françaises, si celles-ci venaient à devoir être engagées dans un conflit contre un adversaire majeur.

Cet article établit une liste de 5 de ces équipements majeurs dont les armées françaises ne disposeront pas en 2025, ni même en 2030, alors qu’ils sont indispensables à l’efficacité des forces dans un environnement de combat moderne.

1- Le missile Hypersonique


LOGO meta defense 70 Analyses Défense | Armes et missiles hypersoniques | Drones de combat

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à
tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles