L’US Marines Corps veut rapidement se doter de missiles anti-navires de nouvelle génération

Comme nous l’évoquons souvent dans nos lignes, il semble bien que l’initiative stratégique ait changé de camps, après trois décennies de supériorité américaine sur les affaires militaires. En Chine, en Russie et auprès de leurs principaux clients, la généralisation de systèmes de déni d’accès (A2/AD) tant antiaériens qu’antinavires a réduit peu à peu la supériorité aérienne et navale occidentale. Parallèlement, l’émergence d’une marine océanique chinoise a représenté, pour l’US Navy, un challenge inédit depuis la fin de la Guerre Froide, poussant les forces armées américaines à adapter leur stratégie des moyens à ces nouvelles menaces qui planent sur leurs forces expéditionnaires.

Comme nous l’avons expliqué récemment, l’US Navy va ainsi prochainement moderniser en profondeur son arsenal de missiles de croisière Tomahawk, réduisant ce faisant sa capacité de frappe vers la terre. Cela permettra cependant d’augmenter radicalement sa dotation en missiles antinavires, permettant alors à la marine américaine de se concentrer à nouveau vers des missions de contrôle maritime mais également de déni d’accès naval, à l’heure où la marine populaire chinoise talonne l’US Navy en terme de tonnage et de capacité. Mais l’US Navy n’est pas la seule branche militaire américaine à réaliser un tel virage. En effet, l’US Marines Corps se prépare à intégrer dans ses forces des unités terrestres dédiées uniquement à la destruction de cibles navales par le biais d’une intelligente combinaison d’innovation et de moyens éprouvés.

Le Naval Strike Missile équipe déjà les bâtiments de combat côtiers LCS de l’US Navy. Relativement léger, il peut être mis en oeuvre par des véhicules terrestres mobiles et faciles à disperser.

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR