L’Allemagne va-t-elle se limiter à 35 F-35A pour sa Luftwaffe ?

Sans surprise, la chancellerie allemande a donc annoncé, dans le cadre de son programme de remonté en puissance de ses forces armées, l’acquisition de 35 avions de combat F-35A auprés de l’américain Lockheed-Martin pour assurer la mission de partage nucléaire de l’OTAN dont Berlin est l’un des 5 piliers avec Ankara, Amsterdam, Bruxelles et Rome, aux cotés de 15 appareils de guerre électronique et de suppression des défenses antiaériennes adverses Typhoon ECR du consortium européen Eurofighter rassemblant l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et la Grande-Bretagne, afin de remplacer les Tornado ECR qui assuraient cette mission jusqu’ici. Au delà de signer la fin de la production du F/A 18 E/F Super Hornet et du EA-18G Growler de Boeing, qui devaient initialement être commandés pour assurer ces même missions, cette décision attendue de Berlin, telle que formatée et présentée, induit de nombreuses questions sur l’avenir de la coopération européenne en matière de défense.

En premier lieu, et pour couper court à toute polémique inutile, il est important de rappeler que, dans ce dossier, Berlin n’avait au final que peu d’alternatives en dehors de commander effectivement des F-35A américains, seul appareil qualifié pour mettre en oeuvre la nouvelle bombe nucléaire B-61Mod12 américaine qui sera bientôt en service dans le cadre du partage nucléaire au sein de l’alliance. Le pari fait par Angela Merkel d’annoncer la commande de Super Hornet et de Growler, précisément pour ne pas commander de F-35A, a échoué puisque le Pentagone n’a pas intégré l’avion de Boeing dans son programme de qualification de cette munition. De fait, pour rester dans le club des nations intégrées au partage Nucléaire de l’OTAN, Berlin n’avait plus d’autre choix que d’abandonner le Super Hornet et de se tourner vers le F-35A. Se faisant, il devenait impensable d’acquérir et de mettre en œuvre une micro flotte de 15 EA-18G Growler pour remplacer les Tornado ECR de la Luftwaffe, et le choix d’une version spécialisée du Typhoon, par ailleurs proposée par Airbus DS il y a 3 ans, prend tout son sens. Enfin, à aucun moment le Rafale français n’a été considéré comme une alternative dans ce dossier, puisque le couple formé par le Rafale et le missile nucléaire ASMPA n’est pas intégré au partage nucléaire de l’OTAN, et que Berlin n’a aucun intérêt à acquérir des avions français de ce type alors qu’il peut acquérir des Typhoon produits par sa propre industrie.

Berlin avait initialement choisi le EA-18G Growler de Boeing comme remplaçant de ses Tornado ECR de guerre électronique

Au delà de constater la liste des nouveaux équipements de défense que Berlin s’apprête à commander, y compris les chasseurs américains, des hélicoptères lourds, des systèmes anti-aériens et de nouveaux véhicules de combat d’infanterie, le tout pour 48 Md€ soit la moitié de l’enveloppe de 100 Md€ annoncée pour cette transformation, il est surtout pertinent de remarquer ce qui n’y est pas, en l’occurence les quelques 60 Typhoon Tranche IV que la Luftwaffe devait commander pour remplacer ses Tornado IDS dédiés aux missions de frappes aériennes. Sur les quelques 90 Typhoon devant être commandés pour remplacer les Typhoon tranche I et les Tornado, seuls 27 l’ont effectivement été, et on pouvait raisonnablement s’attendre à ce que les appareils restants soient commandés à cette occasion. En outre, alors que la Luftwaffe va finalement recevoir 15 Typhoon ECR en lieu et place de Growler américain, l’enveloppe globale d’appareils potentiellement commandés aurait dépassé les 100 unités, suffisante pour espérer des optimisations industrielles et de prix plus compétitifs.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Actualités, Analyses et Synthèses en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés professionnels.

A partir de 5,90 € par mois (3,0 € par mois pour les étudiants) – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR