Lockheed-Martin a livré un laser à haute énergie de 300 Kw au Departement de la Défense US

Les armes à Energie Dirigée constituent, aux yeux du Pentagone et des armées américaines, la solution privilégiée pour répondre aux évolutions des menaces aériennes, en particulier pour ce qui concerne les drones de toute tailles et les missiles de croisière. Dans le cadre du programme Indirect Fires Protection Capability – High Energy Laser, ou IFPC-HEL, l’industriel Lockheed-Martin vient de livrer un laser d’une puissance de 300 Kw au departement de La Défense. Ce laser prendra part aux expérimentations dans le cadre du programme IFPC-HEL d’ici la fin d’année, et constitue l’aboutissement d’un effort unité en 2019 pour se doter d’un laser à haute énergie de 300 Kw ou plus, et désigné High Energy Laser Scaling Initiative (HELSI).

Ce developpement s’inscrit dans un effort global visant à doter les armées US d’une gamme de laser à haute énergie et à hautes performances afin de protéger aussi bien les cibles potentielles terrestres que navales ou aériennes. Ainsi, L’US Army a présenté en début année le prototype du DE-SHORAD Guardian, un blindé de type Stryker équipé d’un laser de 50 Kw destiné à protéger les unités terrestres des menaces à courte portée de type C-RAM (Missile de Croisière – Roquette, obus d’Artillerie et de Mortier), ainsi que des drones et munitions vagabondes. Le laser de 300 Kw livré par Lockheed-Martin est, quant à lui, destiné au programme IFPC-HEL Valkyrie embarquant dans un container de 20 pieds le laser, le système de detection et de visée, ainsi que le système d’alimentation, afin de protéger les sites sensibles de ce type de menaces, y compris saturantes. Enfin, l’US Army a annoncé le developpement d’un laser de 20 Kw embarqué sur un blindé léger 4×4 de type Infantry Squad Vehicle dans le cadre du programme Multi-Purpose High Energy Laser, afin de neutraliser les drones de reconnaissance adverses.

Le De-SHORAD Guardian met en oeuvre un laser de 50 Kw embarqué sur un blindé 8×8 Stryker. Remarquez les dissipateurs thermiques sur l’ensemble du blindé.

L’US Navy n’est pas en reste dans ce domaine, puisqu’elle vient d’équiper son premier destroyer, l’USS Preble, d’un laser de 60 Kw dans le cadre du programme High Energy Laser with Integrated Optical-Dazzler and Surveillance (HELIOS), initié en 2018. Ce laser a pour objectif d’engager et détruire les cibles légères de type drones de reconnaissance, mais également de contrer les équipements de détection Electro-optiques embarqués à bord de ces appareils, afin de disposer d’une réponse graduée mais efficace. A terme, l’US Navy vise à équiper ses navires d’un laser d’une puissance au moins égale à 500 Kw, seuil estimé nécessaire pour effectivement constituer une parade efficace contre les missiles antinavires.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR