Après la Slovaquie, la Bulgarie et la Roumanie se tournent elles-aussi vers le F-16

Si les Etats-Unis et Lockheed-Martin ont enregistré de nombreux succès commerciaux en Europe et dans le Monde ces dernières années avec le F-35, alors que l’Autriche, la République Tchèque et l’Espagne sont prêts à rejoindre les 10 pays européens ayant déjà commandé l’appareil ou entamé des négociations exclusives officielles avec les Etats-Unis à ce sujet, un autre appareil américain, pourtant conçu au début des années 70, continue de s’exporter avec succès : le F-16, lui aussi construit par Lockheed-Martin. Ainsi, depuis 2018, le chasseur monomoteur américain a été acquis par le Maroc, la Slovaquie et Taiwan au dernier standard F-16V Block 70/72 équipé notamment d’un radar EASA, alors que plusieurs pays, dont la Grèce, ont entrepris de moderniser leurs flottes à ce standard sous la forme de l’acquisition de kits d’évolution. Ces derniers jours, ce fut au tours de la Bulgarie d’annoncer son intention de commander des F-16V pour remplacer ses MIG-29, alors que la Roumanie a annoncé l’acquisition de 32 F-16 d’occasion auprés de la Norvège destiné à évoluer aux cotés de 14 appareils acquis auprés des Etats-Unis en 2012, afin de retirer du service ses derniers MIG-21.

Pour Sofia, cette annonce conclut un processus controversé engagé dès 2013, lorsque le pays entama les consultations afin d’acquérir des F-16 d’occasion auprés de plusieurs opérateurs historiques de l’appareil américain, comme la Belgique et les Pays-Bas. En 2016, cependant, l’instabilité politique dans le pays eu raison de ce processus, et de nouvelles négociations furent entamées avec d’autres partenaires, y compris pour tenter d’acquérir des Typhoon et des F-16 d’occasions, mais également le Gripen suédois. En 2017, les négociations autours du Gripen suédois perduraient, alors que Boeing proposa son Super-Hornet, et que le parlement bulgare approuvait une enveloppe de 1,3 Md€ pour financer l’acquisition d’avions de combat pour remplacer ses Mig-29, mais également de nouveaux patrouilleurs navals.

les forces aériennes bulgares alignent encore une dizaine de Mig-29 et 7 Su-25

Finalement, en 2018, Sofia annonça sa décision d’acquérir 8 F-16V auprés de Washington, mettant fin à toutes les autres négociations. Toutefois, ce ne fut pas la fin de ce dossier à rebondissement, le président bulgare Rumen Radev, lui même ancien pilote de chasse, posa son veto sur l’acquisition des 8 F-16 en juillet 2019, jugeant l’enveloppe budgétaire excessive pour le pays dont le PIB plafonnait à 57 Md$. Quelques mois plus tard, celui-ci tenta de se rapprocher du sud-coréen KAI pour acquérir le chasseur léger FA-50 Golden Eagle en lieu et place du F-16, l’appareil étant 3 fois moins cher à l’achat que le chasseur américain. Finalement, le 3 novembre, face à la recomposition de la menace en Europe de l’Est, les dissensions politiques bulgares se sont effacées, et le parlement avalisa à une écrasante majorité (162 voix pour, 49 contre et 11 abstentions) la commande de 8 F-16V, avec munitions et pièces de rechanges, pour un montant global de 1,3 Md$, les appareils devant être livrés à compter de 2027.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR