Airbus DS propose à la Corée du Sud une collaboration pour exporter ses nouveaux avions de combat

Mi-septembre, Varsovie commandait 48 chasseurs légers FA-50 à la Corée du Sud pour un montant de 3 Md$. L’appareil, dérivé de l’avion d’entraînement et d’attaque T-50 Golden Eagle, aura pour fonction de remplacer les Mig-29 encore en service au sein des forces aériennes polonaises, et d’épauler les F-16 déjà en service, ainsi que les F-35A commandés en 2019. Selon Varsovie, qui s’est par ailleurs intimement rapproché de Séoul avec la commande de Chars K2, de canons automoteurs K9 et de lance-roquettes multiples K239 dans un effort inédit pour moderniser et étendre ses capacités militaires, cette commande a été largement influencée par les prix attractifs et les délais de livraison proposés par l’industrie aéronautique sud-coréenne, notamment face à l’autre alternative considérée, le F-16V américain. De toute évidence, l’attractivité des offres sud-coréennes dans ce domaine n’a pas échappé à Airbus DS, le groupe aéronautique européen ayant, semble-t-il, proposé à Seoul une collaboration pour exporter le FA-50 mais également les autres avions sud-coréens, en particulier en Europe.

En effet, selon le ministre de l’industrie sud-coréen, Lee Chang-yang, cité par l’agence de presse Yonhap, le CEO d’Airbus DS, Michael Schoellhorn, lui aurait fait une proposition en ce sens lors d’une rencontre à Seoul, afin d’étendre la coopération du groupe européen avec l’industrie aéronautique spatiale sud-coréenne. Selon les détails donnés par le ministre, plusieurs sujets auraient été abordés, comme le déploiement d’un site de R&D Airbus en Corée du Sud, comme c’est déjà le cas en Inde, en Malaisie, à Singapour ainsi qu’en Chine. En outres, certaines coopérations seraient envisagées dans le domaine des semi-conducteurs, des batteries, des systèmes d’affichage, du logiciel ainsi que l’impression 3D.

Le KF-21 Boramae a fait son premier vol en juillet 2022

Toutefois, au-delà de la coopération technologique en matière de sous-traitance et de co-développement, il fut également question, dans cette discussion, d’une collaboration entre Airbus DS et l’industrie aéronautique sud-coréenne, pour exporter les avions de combat développés par Séoul en Europe. Cette discussion a sans le moindre doute été aiguillonnée par la vente des FA-50 à la Pologne, d’autant qu’aucun appareil équivalent n’est au catalogue d’Airbus DS à ce jour. Mais au delà du cas du Golden Eagle, se profile également, et à relativement court terme, le KF-21 Boramae, le nouvel avion de combat moyen dont deux prototypes suivent une intense campagne d’essais, et qui représentera, très bientôt, un concurrent de poids face au JAS-39 E/F Gripen suédois, mais également face au Rafale français et ses nouvelles versions F4 puis F5, ce d’autant que le chasseur sud-coréen sera proposé à un tarif agressif, en faisant une alternative à ces deux appareils, ainsi qu’au F-16V américain.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR