L’Armée Populaire de Libération chinoise aussi développe une doctrine All-Domain

Comme nous l’avons écrit à plusieurs reprises, si l’attention médiatique et politique occidentale, y compris aux Etats-Unis, est aujourd’hui focalisée sur la Russie et la conflit en Ukraine, c’est bel et bien la Chine qui préoccupe avant tout les stratèges du Pentagone. En effet, en dehors de ses capacités nucléaires, Moscou ne dispose désormais plus des capacités militaires, économiques et démographiques pour représenter une menace majeure pour Washington et l’OTAN, ce d’autant que ses armées ont lourdement souffert depuis le début du conflit, avec d’importantes pertes en hommes et matériels. La Chine, de son coté, dispose d’une économique très dynamique, soutenue par des réserves financières considérables, ainsi que d’une population de 1,4 milliard d’individus dont 25 millions d’hommes de 20 à 40 ans surnuméraires, et désormais de capacités industrielles et technologiques venant tangenter celles des Etats-Unis.

Pour répondre à ce défi, le Pentagone a fait le pari de la technologie, en particulier pour compenser sa faiblesse en devenir en terme de masse, en s’appuyant sur des systèmes autonomes comme les drones aériens et navals, des systèmes cinétiques avancés comme les missiles hypersoniques, et des capacités supérieures dans les domaines plus traditionnels des armements terrestres, aériens et navals. Surtout, les généraux américains ont développé une doctrine d’engagement coopératif avancé, désignée par l’acronyme JADC2 pour Joint All-Domaine Command and Control. Basée sur l’interconnexion de l’ensemble des systèmes de communication sous le contrôle d’une fusion de données et d’un recours massif à l’intelligence artificielle et des technologies de cloud computing, cette doctrine doit permettre de considérablement raccourcir les délais et étendre les capacités de ce que les stratèges américains désignent sous le terme de Kill Chains, en permettant à chaque système connecté d’avoir accès aux informations et moyens des autres systèmes disponibles sur le théâtre pour répondre à une menace ou saisir une opportunité dans des délais particulièrement courts, de l’ordre de quelques minutes, là ou il fallait quelques heures il y a de cela encore quelques années.

Les capacités Cyber ont été développés de manière massive par l’APL depuis 2015, et interviennent aussi bien pour protéger les systèmes d’information que pour priver l’adversaire de certains de ses moyens, conformément à la doctrine de l’APL qui vise davantage à neutraliser les capacités de l’adversaire qu’à les détruire.

Pour les forces américaines, la doctrine JADC2 doit permettre d’optimiser au maximum l’utilisation des moyens disponibles sur un théâtre d’opération, allant des satellites aux capacités Cyber en passant par les forces des 4 corps américains, de sorte à compenser le probable avantage numérique chinois le cas échéant. Toutefois, cette stratégie souffre, comme c’est également le cas du recours massif aux drones ou l’amélioration des capacités des systèmes d’arme ou de l’entrainement des forces, d’une faiblesse structurelle importante, qui plus contre laquelle les armées américaines sont démunies. En effet, dans tous ces domaines, Pékin développe des capacités comparables de son coté, dans le but évident de neutraliser le coefficient multiplicateur opérationnel espéré par les américains. C’est ainsi que dans le dernier rapport sur la puissance militaire chinoise, publié par le Département de la Défense américain à destination du Congrès, a indiqué que l’APL serait engagée de son coté, dans le développement d’une doctrine comparable à la JADC2 américaine, désignée Multi-Domain Precision Warfare par Pékin.


Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les articles en accès intégral sont accessibles dans la rubrique « Articles Gratuits« . Les abonnés ont accès aux articles Analyses, OSINT et Synthèse en intégralité. Les articles en Archives (plus de 2 ans) sont réservés aux abonnés Premium.

A partir de 6,50 € par mois – Sans engagement de durée.


Related posts

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR