L’industrie navale US ne parvient pas à livrer les 2 sous-marins nucléaires promis par an, et c’est un gros problème !

- Publicité -

L’US Navy et le Pentagone ont de grandes ambitions, qui reposent beaucoup sur l’augmentation des cadences de production de l’industrie navale US, afin de pouvoir faire face à la Chine et sa puissante Marine en évolution rapide. Les chantiers navals américains vont, en effet, devoir produire deux sous-marins nucléaires d’attaque, et un sous-marin nucléaire lanceur d’engins, beaucoup plus imposant, chaque année, pour donner corps à la flotte espérée par l’amirauté américaine.

Toutefois, cette industrie semble à la peine pour augmenter ses cadences de production, comme le montre la loi de finance du Pentagone pour 2025, en cours de conception, qui ne prévoit de ne commander qu’un unique SSN classe Virginia, dans ce qui ressemble beaucoup, à une inévitable régression à la moyenne.

Un seul sous-marin nucléaire d’attaque SSN classe Virginia Block IV commandé par l’US Navy en 2025

Après avoir commandé deux nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque classe Virginia en 2023, et en 2025, l’US Navy s’apprêterait donc, selon les informations obtenues par plusieurs sites spécialisés défense, outre-atlantique, à ne commander qu’un unique Virginia en 2025.

- Publicité -
SSN Virginia production plant
Les chantiers navals américains construisent simultanément, et à chaque instant, 8 sous-marins classe Virginia, à différent stade de finition.

Il s’agirait, le cas échéant, d’une reconnaissance tacite des difficultés rencontrées par les deux chantiers navals engagés dans la construction de sous-marins américains, Huntington Ingalls Industries, à Newport News, en Virginie, et General Dynamics Electric Boat, à Groton, dans le Connecticut.

Ces deux entreprises se sont partagées, jusqu’ici, la construction des SSN de la classe Virginia, depuis 1999, alors que GDEB a entamé, en 2022, la construction du premier SSBN de la classe Columbia, appelé à remplacer les Ohio à partir de 2031, jusqu’en 1942, et la livraison du dernier navire de la classe.

L’industrie navale US est en saturation de production, et ne parvient pas à progresser

Il y a, aujourd’hui, six Virginia en cours de construction avant leur lancement, et deux déjà lancés, en cours de finition. La construction de ces navires a débuté en 2020, à raison de deux nouveaux navires par an, jusqu’en 2023.

- Publicité -

Sachant que 5 années séparent, en moyenne, l’entame des travaux et la livraison à l’US Navy, les chantiers navals américains ont donc atteint leur format critique, avec 8 navires en construction fin 2023, pour soutenir le rythme de 2 SNA par an.

Cependant, cette vision est trompeuse. En effet, la construction d’un unique SSBN classe Columbia a débuté en 2022, alors qu’il faudra, pour tenir les délais de livraison, 10 années pour livrer le navire.

Industrie navale US Lancement d'un SNA Virginia Block IV
La production industrielle américiane pourrait certainement soutenir le rythme de 2 SSN Virginia livrés chaque année. Mais ce sera très difficile de la faire, en devant livrer simultanément un SSBN Columbia par an.

LOGO meta defense 70 Constructions Navales militaires | Analyses Défense | Contrats et Appels d'offre Défense

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

- Publicité -

Les abonnements Classiques donnent accès à
tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.


Inscription à la Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter Meta-Defense pour recevoir les
derniers articles de façon quotidienne ou hebdomadaire

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles