KNDS prépare le char de génération intermédiaire, y compris pour la France !

Jusqu’à présent, la stratégie poursuivie par le groupe franco-allemand KNDS, rassemblant le français Nexter et l’allemand Krauss-Maffeï Wegmann, pouvait sembler obscure, pour ne pas dire, artificielle.

En effet, bien que rassemblées dans une entité unique, avec le programme MGCS en position de pivot, les deux entreprises nationales, et leurs autorités de tutelles, paraissaient continuer à évoluer de manière indépendante, sans réelle synergie, et sans produire de blindés véritablement destinés simultanément à la Bundeswehr et à l’Armée de terre.

Les événements récents, avec l’apparition du RCH-155, un canon sur roues comme le Caesar, et surtout le Leopard 2A8, une évolution du Leopard 2A7 destiné à assurer le remplacement d’une partie des chars occidentaux hérités de la guerre froide, pouvaient même accréditer cette hypothèse de deux entités nationales ne communiquant pas, ou peu, rassemblées artificiellement dans un groupe franco-allemand à des fins plus politiques qu’industrielles et défense.

Pourtant, la gamme de chars lourds présentée par KNDS, à l’occasion du salon Eurosatory 2024, permet de porter un regard neuf sur la stratégie du groupe, et pas uniquement de ses sous-entités, et démontre une synergie astucieusement bâtie, même si elle ne prend pas la forme que l’on pouvait initialement escompter.

KNDS clarifie sa stratégie de chars de combat

En effet, KNDS présente, sur ce salon, qui se veut le plus important salon européen, probablement mondial, en matière d’armements terrestres, non pas un, ni même deux chars de combat, mais cinq, dans une vision de gamme rattachée à un calendrier pertinent.

Leopard 2A8 de KNDS au salon Eurosatory 2024
Le Leopard 2A8 est apparu pour la première fois en public lors du salon Eurosatory 2024

Deux modèles sont actuellement en production. Le Leopard 2A8 est déjà commandé par l’Allemagne, la Norvège et la République tchèque, et devrait prochainement être commandé par les Pays-Bas et la Lituanie. Son pendant français est le Leclerc modernisé, la version en cours de déploiement au sein de l’Armée de terre française, par modernisation de sa propre flotte.

L’objectif de cette offre est de répondre à l’urgence géopolitique, en particulier pour l’Allemagne et la France, tout en apportant une solution aux besoins de modernisation à court termes des armées européennes, pour faire face aux tensions avec la Russie, et pour compenser l’envoi de blindés et de chars en Ukraine.

Il s’agit, surtout, de ne plus céder de parts de marché, en Europe en particulier, au K2 Black Panther sud-coréen, conçu en partie grâce à des transferts de technologies allemandes, et déjà choisi par la Pologne, ainsi qu’au M1A2 SEPv3 Abrams américain, retenu par la Pologne et la Roumanie.

Pour cela, c’est avant tout le Leopard 2A8 allemand, il est vrai bien plus abouti que le Leclerc, modernisé certes, mais à minima, qui est mis en avant par KNDS. Ce d’autant que les demandes viennent avant tout, aujourd’hui, des armées européennes, le terrain de jeu de prédilection de Krauss-Maffei Wegmann.

Une offre intermédiaire à court terme pour préparer l’arrivée du MGCS

Le second volet de cette offre se compose, elle aussi, de deux modèles, l’un français, l’autre allemand, destinés à entrer en service dans les quelques années à venir, pour former la génération intérimaire de chars de combat, désormais bien connue, dans l’attente d’un MGCS qui n’arrivera pas avant 2045, peut-être 2050.

Le Leopard 2A-RC 3.0 préfigure le Leopard 3 de la Bundeswehr

Le premier à avoir été dévoilé, à la fin de la semaine dernière, est le Leopard 2A-RC 3.0, une évolution radicale du Leopard 2, dotée, entre autres choses, d’une tourelle entièrement automatisée et d’un équipage ramené à 3 membres.

Leopard 2A-RC 3.0 par KNDS Deutschland
Le Leopard 2A-RC 3.0 est doté d’une tourelle robotisée inabitée.

Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Chars de combat MBT | Allemagne | Analyses Défense

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

All

7 Commentaires

    • Cela peut s’expliquer. Le Leclerc evolved est présenté, au salon Eurosatory, comme un modèle « prêt à produire », un peu comme le KF51 Panther. Or, le Prometeus ne sera prêt définitivement qu’en 2025/2026. Donc, il a peut-être été jugé préférable de le montrer dans sa configuration « prête », plutôt que dans sa configuration à venir. En outre, le Prometeus étant présent sur le démonstrateur EMBT, il est assez facile, commercialement, de faire le pont.

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR