Les délais et les couts du programme F-35 continuent de glisser dangereusement outre-atlantique

Une nouvelle fois, un rapport du GAO alertes sur les hausses de couts du programme F-35 ces dernières années, ainsi que sur des délais qui glissent de manière inexorable.

Depuis maintenant une dizaine d’années, chaque année, le US Gouvernement Accountability Office, ou GAO, l’équivalent américain de la Cour des Comptes, dresse un rapport inquiet quant aux dérives budgétaires entourant le programme Joint Strike Fighter et l’avion de combat F-35.

Ainsi, à de nombreuses reprises, les experts du GAO ont pointé des dysfonctionnements très nets concernant ce programme, qui de toute évidence bénéficie de passe-droits et d’importants soutiens pour contourner les règles de pilotage budgétaire établis par le Congrès Américain.

Cette année, le nouveau rapport n’a pas dérogé à la règle, pointant notamment une nouvelle augmentation du programme visant à amener le chasseur de Lockheed-Martin au standard Block 4, le premier standard devant atteindre la pleine capacité opérationnelle dans les années à venir.

En effet, selon le rapport du GAO, les couts du programme F-35 pour concevoir et déployer ce nouveau standard, ont une nouvelle fois connu, au cours de l’année, une hausse de 1,4 Md$, pour atteindre 16,5 Md$, soit plus de deux fois le montant investi par Berlin, Madrid et Paris pour étudier et concevoir le démonstrateur du programme SCAF.

La hausse cumulée, vis-à-vis des premières estimations entourant ce standard de 2018, atteint, désormais, 55%, en étant passée de 10,6 à 16,5 Md$ en 5 ans, ce qui, en temps normal, aurait dû déclencher une procédure de régulation Nunn-McCurdy et amener le Secrétaire à la Défense devant le Congrès pour éviter la fin du programme.

Les couts du programme F-35 inquiètent le congrès américain
Les dépassements de budgets et/ou de calendrier excessifs de programmes d’Etat doivent normalement déclencher une mesure conservatoire au Congrès américain, mais l’architecture donnée au programme F-35 permet d’éviter cette menace en dépit de dépassements très excessifs et répétés dans les deux domaines.

Le fait, et comme c’est le cas de tous les éléments du programme F-35 depuis des années, ces programmes sont considérés comme des sous-ensembles du programme principal, de sorte à ramener les hausses qui dorénavant dépassent les 183 Md$ alors que les délais ont, quant à eux, glissés de 10 ans, de manière itérative et non cumulées vis-à-vis du programme dans son ensemble et ses 500 Md$ déjà investis.

Cette forme permit de réduire la dérive budgétaire perçue, et ainsi éviter la régulation du Congrès. À noter que ces coûts sont par la suite répercutés sur les utilisateurs, c’est-à-dire les armées US, mais également les opérateurs étrangers de l’appareil.


Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Contrats et Appels d'offre Défense | Aviation de chasse | Construction aéronautique militaire

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

All

3 Commentaires

Les commentaires sont fermés.

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR