L’Inde négocie le leasing d’un avion-ravitailleur A330 MRTT avec la France

Depuis que les livraisons d’avion Rafale vers l’Inde ont commencé, les appareils assemblés à Merignac ont systématiquement fait le voyage par les airs accompagnés d’un avion ravitailleurs A330 MRTT Phoenix de l’Armée de l’Air. L’objectif pour Paris était double. D’une part permettre une livraison longue distance en réduisant au minimum le nombre d’escales, et ainsi montrer le potentiel et la fiabilité du chasseur français tant aux autorités qu’à l’opinion publique indienne, qui d’ailleurs s’est prise d’un engouement non feint pour le Rafale depuis la première livraison. D’autre part, il s’agissait de montrer aux autorités indiennes ainsi qu’à l’Indian Air Force, les performances du couple Rafale-A330…

Lire l'Article

La prochaine livraison de Rafale à l’Inde sera elle aussi un événement

La livraison des 5 premiers avions Rafale à l’Indian Air Force, en Juillet 2020, avait connu un succès médiatique et populaire retentissant, au point de représenter un véritable évènement nationale en Inde. La prochaine livraison de 3 appareils supplémentaires, qui interviendra le 4 novembre, pourrait bien elle-aussi susciter beaucoup d’intérêt. En effet, outre le rôle déterminant qu’est appelé à joué le nouvel appareil dans la dissuasion et dans le dispositif aérien de l’Indian Air Force alors que les tensions avec le Pakistan et la Chine ne cessent de croitre, cette livraison sera en elle-même spectaculaire, puisque les 3 avions de combat réaliseront le trajet entre…

Lire l'Article

Le Parlement Koweïti s’interroge sur le prix exorbitant de ses Eurofighter Typhoon

Depuis plusieurs mois, la vente de 28 Eurofighter Typhoon au Koweït signée en 2016 intéresse de très près les autorités judiciaires du Koweït, qui auraient ouvert plusieurs enquêtes pour corruption. Parallèlement au procédures judiciaires en cours, c’est désormais le Parlement Koweïti qui s’interroge sur la facture totale du contrat. En effet, les Eurofighter Typhoon achetés par le Koweït auprès de l’Italie sont facturés plus de 320 millions $ pièce, contre en moyenne 110 millions $ pour les appareils vendus à d’autres pays. Si ces chiffres mis en avant par la presse locale peuvent interroger, il convient cependant de les relativiser. En effet, les contrats d’armement…

Lire l'Article

Pour ses chasseurs Typhoon, l’Allemagne se dote de radars AESA fabriqués par Hensoldt, au détriment des programmes européens

Le 17 juin, le gouvernement allemand a annoncé avoir accepté de financer la fourniture de radars à antenne électronique active (AESA) destinés à moderniser la flotte actuelle de 110 avions de combat Eurofighter Typhoon en service dans la Luftwaffe. Si Airbus se chargera de l’intégration des nouveaux radars AESA à bord des avions de chasse, c’est l’électronicien allemand Hensoldt qui récupérera la plus grosse charge de travail, avec une part d’environ 1,5 milliards d’euros. Hensoldt sera en effet responsable du développement et de la production de ce nouveau radar, qui devrait améliorer drastiquement les performances au combat du Typhoon. A travers ce contrat, l’Allemagne est…

Lire l'Article

Retrait des P-3C Orion allemands: une menace pour le programme franco-allemand MAWS

Comme nous l’apprend Naval News, toujours extrêmement bien informé sur les questions navales, le Ministère de la Défense allemand vient d’annoncer qu’il mettait fin au programme de modernisation des huit avions de patrouille maritime P-3C Orion en service dans la marine allemande. Considéré comme étant trop coûteux et trop risqué, ce programme de modernisation devrait rapidement laisser place à l’acquisition de nouveaux avions de patrouille maritime. La décision de retirer les Orion en 2025 au plus tard, plutôt qu’à partir de 2035, pourrait cependant avoir de très graves conséquences sur le programme MAWS (Maritime Airborne Warfare System) mené conjointement par la France et l’Allemagne. En…

Lire l'Article

Défense: le projet de relance de la filière aéronautique réserve de bonnes et de mauvaises surprises

L’affaire avait été annoncée assez tôt durant la crise du Covid-19 : les Armées françaises seront mises à contribution pour relancer l’économie nationale. Le Ministère des Armées est en effet un des plus gros investisseurs français, et achète principalement des équipements conçus et fabriqués en France et en Europe. C’est particulièrement le cas du secteur aéronautique, qui a fait l’objet de déclarations gouvernementales dans la journée d’hier. Si la filière aéronautique devrait disposer d’un plan de relance de 15 milliards d’euros, près de la moitié sera consacré au soutien de l’activité de Air France/KLM, qui alimente une grande partie du secteur aéronautique civil. Plusieurs milliards seront…

Lire l'Article

Alors que le Boeing KC-46 accumule les difficultés, Airbus démontre la capacité de ravitaillement en vol automatique de l’A330 MRTT

Nous en avions déjà parlé sur Meta-Défense : Airbus travaille depuis quelques années sur un système de ravitaillement en vol automatique pour son A330 MRTT, et avait trouvé un client de lancement à Singapour. Aujourd’hui, l’avionneur européen annonce que son système de ravitaillement en vol automatique (A3R, Automatic Air-to-Air Refueling) a été testé avec succès lors d’une campagne d’essais en vol impliquant un F-16. Les essais en vol ce seraient déroulés il y a quelques semaines au-dessus de l’Atlantique. Ils auraient impliqué un avion ravitailleur Airbus MRTT équipé du système A3R ainsi qu’un avion de chasse F-16 de la force aérienne portugaise. La campagne d’essais aurait…

Lire l'Article

Projets militaires franco-allemands : entre avancées et blocages

Depuis plus de dix ans, la France se cherche un partenaire européen pérenne pour ses projets de collaboration militaire, tant opérationnelle qu’industrielle. Cela a débuté en 2010 avec les Accords de Lancaster House puis, suite à l’échec d’un premier programme SCAF franco-britannique, à un rapprochement politique et industriel entre Paris et Berlin. Répartitions industrielles et blocages politiques En matière de besoins militaires, le rapprochement entre la France et l’Allemagne est devenu très vite évident. Trois sujets majeurs ont ainsi émergé : SCAF : le système de combat aérien futur pour remplacer les chasseurs Rafale et Eurofighter MGCS (Main Ground Combat System) : remplacement des chars Leclerc (France) et…

Lire l'Article

Les grandes industries de défense européennes menacées par leurs cours de bourse

La conjonction des craintes autour de la pandémie de coronavirus Convid19, de l’intervention unilatérale et désastreuse du président Donald Trump pour interdir le territoire des Etats-Unis aux européens pendant 30 jours, et la menace structurelle de la dette des entreprises, a déclenché un crack boursier aujourd’hui 12 mars, lui-même faisant suite à une première forte baisse le 11 mars suite à l’explosion du nombre de cas de coronavirus en Italie et la mise en quarantaine du pays. Cette chute, qui dépasse les 12% à Paris et 10% à Frankfort et Londres, affecte lourdement les grandes entreprises cotées de l’industrie de défense européenne, avec des cours…

Lire l'Article

Les capacités d’observation visuelle seront-elles vraiment au coeur du futur avion de patrouille maritime?

En 2018, la France et l’Allemagne signaient une lettre d’intention de coopération visant sur le développement d’un nouvel avion de patrouille maritime (PATMAR) devant remplacer les avions actuels à l’horizon 2035, le MAWS (Maritime Airborne Warfare System). Entre temps, la France pourra compter sur 18 vénérables ATL2, ou Altantique 2, actuellement en cours de rénovation et toujours prêts à assurer la sécurité des opérations navales et terrestres françaises, partout dans le monde. En Novembre dernier, un article du capitaine de frégate Molina publié dans la Revue de Défense Nationale dressait un portrait-robot de ce que pourrait être cet avion PATMAR du futur. Le modèle qui…

Lire l'Article
Meta-Défense

GRATUIT
VOIR