L’US Navy valide de nombreux aspects de la coopération avec les drones lors de l’exercice UxS IBP

L’US Navy attendait beaucoup de l’exercice Pacific Fleet Unmanned Systems Integrated Battle Problem 21, ou UxS IBP, qui constituait la première experience grandeur nature concernant l’utilisation de drones et de navires et avions pilotés dans le domaine naval. On en sait désormais davantage sur la nature des exercices qui ont été menées, et sur les résultats, semblent-ils très prometteurs, obtenus, et ce dans des domaines variés allant du tir de missile anti-navire au delà de l’horizon au déploiement d’un essaim de drones antinavire, en passant par une simulation de chasse aux sous-marin. Les résultats obtenus permettront à l’Amiral Gilday, Chef des Opérations Navals de l’US Navy, d’affiner le document qui servira de base pour la stratégie industrielle navale américaine pour les deux prochaines décennies, et qui doit être présenté au Président puis au Congrès en 2022.

Le premier succès obtenu lors d’UxS IBP, est également celui qui offre le plus fort potentiel d’applicabilité à court terme. Il s’agissait, ni plus ni moins, que de détecter, identifier, localiser et engager une cible navale de surface à l’aide de moyens uniquement passifs portés par des drones et des systèmes pilotés, de sorte à conduire un tir au delà de l’horizon d’un missile polyvalent SM6 et de détruire la cible. Localisée et identifiée par un satellite, la cible a par la suite été suivie, son cap et sa vitesse calculée par des moyens de détection électronique passifs emportés par des drones, avant que les données ne soient passées au destroyer USS John Finn qui procéda à un tir de missile SM6 transhorizon pour la détruire. Cette chaine de détection et de décision permit de valider l’interopérabilité des systèmes afin d’engager des cibles navales de manière passive, donc avec très peu de chances que la cible ne s’en rende compte, et avec un tir au delà de l’horizon donc sans possibilité de riposte.

Drone naval Sea Hunter de lUS Navy Actualités Défense | Aviation de Patrouille Maritime | Drones de combat
Le navire autonome SeaHunter a été initialement conçu pour expérimenter l’emploi de ce type de bâtiment pour des missions de lutte anti-sous-marine.

LOGO meta defense 70 Actualités Défense | Aviation de Patrouille Maritime | Drones de combat

Le reste de cet article est réservé aux abonnés

Les abonnements Classiques donnent accès à
tous les articles sans publicité, à partir de 1,99 €.

- Publicité -

Pour Aller plus loin

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles