Face à la Chine, l’US Navy reporte ses futurs programmes pour privilégier le court terme

Si les armées européennes ont les yeux fixés sur la Russie et le conflit israélo-palestinien, l’US Navy, pour sa part, n’a d’yeux que pour le probable conflit qui l’opposerait à la Marine et aux forces aériennes de l’Armée Populaire de Libération, dans l’hypothèse d’un blocus naval et aérien chinois de l’ile de Taïwan.

L’échéance de 2027, fixée initialement par l’amiral Phil Davidson en 2021, concernant la zone probable de conflit avec Pékin, se rapprochant, la pression monte sur l’US Navy, qui doit répondre au défi aussi bien militaire qu’industriel posé par l’Armée populaire de libération et sa Marine, qui reçoit une dizaine de grands navires de surface combattants et deux sous-marins chaque année.

Alors que la construction navale américaine rencontre toujours d’importantes difficultés, et que la planification de l’US Navy se relève à peine d’une période de chaos intense, celle-ci doit, désormais, faire des choix. C’est précisément ce qu’elle a fait, en privilégiant la production navale à court terme, et en reportant la plupart des grands programmes à moyen terme comme F/A-XX, SSN(x) ou DDG(x).

La menace de blocus chinois de Taïwan nécessite une flotte massive et disponible d’ici à 2027.

Depuis l’annonce de l’amiral Phil Davidson, alors commandant du théâtre pacifique, au sujet de la possible confrontation entre les États-Unis et la Chine, à partir de 2027, les analystes du Pentagone ont surtout confirmé les craintes exprimées alors par l’officier général américain.

US navy task force
L’US Navy a encore l’avantage face à la Marine chinoise dans le domaine des porte-avions, des navires amphibies, et des sous-marins, mais va bientot être nettement depassée concernant la flotte de surface combattante.

Ainsi, dès 2022, le Chief Naval Officer, ou CNO, l’amiral Gilday, l’équivalent du chef d’état-major pour la Marine américaine, avait indiqué que le Pentagone travaillait activement, et principalement, sur les scénarios l’opposant la Marine chinoise autour de Taïwan, à partir de 2027.

En 2023, c’était au tour de l’amiral John Aquilino, le successeur de l’amiral Davidson à la tête de l’U.S. Indo-Pacific Command (INDOPACOM), de dresser un tableau des plus inquiétants concernant la montée en puissance des moyens navals et aériens chinois, conçus, selon lui, pour prendre l’ascendant sur les forces américaines d’ici à 2027, autour de Taïwan, dans le cadre de la nouvelle planification quinquennale chinoise.

Ces inquiétudes et rapports alarmants, ont trouvé leur écho dans la conception du budget 2025 du Pentagone. En effet, dans celui-ci, les armées américaines, en particulier l’US Navy, semblaient donner la priorité à l’augmentation de la résilience des forces américaines déployées dans le Pacifique, mais aussi dans l’évolution de l’outil industriel, précisément pour soutenir ce conflit potentiel, jugé de plus en plus inévitable, par le Pentagone.

Reports en série concernant les grands programmes structurants de l’US Navy

Ces efforts en faveur des capacités immédiates et à court terme, dans le budget 2025, et au-delà, ont dû faire l’objet d’arbitrages budgétaires, les moyens de l’US Navy n’ayant pas évolué en proportion.

CGI classe Constellation US Navy
Le programme de frégates classe constellation affiche dejà 36 mois de retard, en à peine quatre ans d’existence.

Et ce sont, visiblement, les grands programmes structurants, devant entrer en service, jusqu’ici, entre 2030 et 2040, qui en font les frais. Tous, en effet, ont vu leurs ambitions reportées ou retardées, pour libérer des moyens budgétaires afin de financer le durcissement des infrastructures dans le Pacifique, à Guam notamment.


Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Constructions Navales militaires | Analyses Défense | Budgets des armées et effort de Défense

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

2 Commentaires

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR