Les exportations de l’industrie de défense russe en chute libre

À la fin de la précédente décennie, en 2019 et 2020, les exportations de l’industrie de défense russe atteignaient, en moyenne, 15 Md$ par an. Elles représentaient alors une ressource majeure de devises pour le budget fédéral, et la première activité industrielle exportatrice du pays.

Pour soutenir ces exportations, les entreprises russes s’appuient de plus en plus sur le salon Army, organisé près de Moscou chaque année, et dont l’audience a considérablement augmenté ces dernières années.

70 % de baisse des exportations de l’industrie de défense russe lors du salon Army-2023

Ainsi, l’édition 2021 du salon permit aux industriels de signer plus de 2 Md$ de contrats à l’exportation, mais également de présenter en grandes pompes certains nouveaux programmes, comme le chasseur léger Su-75 Checkmate.

checkmate Su7510 Exportations d'armes | Analyses Défense | Chaine de sous-traitance industrielle défense
Le chasseur léger Su-75 fut la grande vedette du salon Army-2021

Depuis deux ans, cependant, les exportations militaires russes sont en chute libre, comme l’atteste l’annonce de Rosoboronexport à l’issue du salon Army-2023. En effet, lors de cette édition se voulant relancer la dynamique des exportations militaires russes, les prises de commande n’ont atteint que 600 m$, 70 % de moins qu’en 2021.

Plusieurs raisons expliquent cette descente aux enfers des exportations russes dans ce domaine, dont on trouve les prémices à partir de 2019, entre les conséquences de la guerre en Ukraine et la législation CAATSA américaine,

La campagne militaire entamée le 24 février 2022 par les armées russes contre l’Ukraine, qui devait initialement durer juste quelques jours, voire quelques semaines, a en effet, une influence majeure sur cette situation.

Les répercussions de la Guerre en Ukraine sur les exportations de défense russes

Tout d’abord, l’enlisement du conflit et les pertes considérables, en hommes comme en matériel, enregistrées par les armées russes, ont obligé les industries russes à concentrer leur production pour régénérer les moyens russes, sacrifiant pour cela les contrats exports.

À ce titre, de multiples contrats de livraison ont été suspendus, y compris concernant certains clients traditionnels et stratégiques de l’industrie de défense russe, comme l’Inde, l’Algérie ou le Vietnam. En conséquence, même les clients fidèles se sont écartés des offres de cette industrie, comme le montre l’éviction des offres russes de nombreuses compétitions, notamment en Inde, au profit d’équipements occidentaux.

T80 Mud Exportations d'armes | Analyses Défense | Chaine de sous-traitance industrielle défense
Les équipements russes n’ont pas démontré d’excellentes capacités en début de conflit face à l’Ukraine

Les performances des forces armées russes en Ukraine, en particulier au début du conflit, ont probablement influencé le désamour de ces clients pour les équipements militaires de facture russe. C’est particulièrement sensible dans le domaine des systèmes d’artillerie, surclassés de manière évidente par leurs équivalents occidentaux, des blindés ou encore des systèmes sol air.

Ainsi, de nombreux systèmes d’armes qui jouissaient jusque-là d’une réputation flatteuse, comme les systèmes antiaériens S-400 ou Pantsir S, le char T-90M ou le chasseur bombardier Su-34, ont montré d’évidentes limites lors de ce conflit. Sans pouvoir être effectivement quantifié, il est probable que l’image des équipements militaires russes sur la scène internationale, aura été durablement ternie en Ukraine.

La montée en puissance de la législation CAATSA

En 2017, le Congrès américain vota la loi Countering America’s Adversaries Through Sanctions Act, abrégée en CAATSA, signée le 2 aout 2017 par le président Trump. Celle-ci permettait à l’exécutif et au Congrès américains de mettre sous sanction des états comme des personnalités et des entreprises, pour avoir acquis certains équipements stratégiques auprès des adversaires des Etats-Unis, comme la Corée du Nord, l’Iran et la Russie.


Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Exportations d'armes | Analyses Défense | Chaine de sous-traitance industrielle défense

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

1 COMMENTAIRE

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR