Vers une super commande de Leopard 2A8 pour les armées allemandes et tchèques

En avril 2023, KNDS a surpris l’ensemble du microcosme des véhicules blindés européens, en présentant le Leopard 2A8. Cette évolution du Leopard 2A7HU hongrois, intégrait notamment certains équipements dont le caractère indispensable a été mis en évidence par la guerre en Ukraine, comme l’APS Hard-Kill Eurotrophy, un blindage passif renforcé, et un ensemble de capteurs et systèmes de communication modernisés.

Il est vrai qu’il y avait urgence, pour le spécialiste allemand des chars de combat, qui contrôlait, jusqu’à présent, le marché européen du char lourd, à plus de 70 %. En effet, ces dernières années, le K2 Black Panther sud-coréen, et le M1A2 SEPv3 américain, avaient réussi à s’implanter jusque sur le pré carré européen de KNDS, en Pologne et en Roumanie, face à un Leopard 2A7+ qui peinait à se positionner.

À cela s’ajoutait la menace grandissante du KF51 Panther de Rheinmetall, qui fit l’objet d’une intense campagne de communication et de lobbying politique au Bundestag depuis sa présentation lors du salon Eurosatory 2022, notamment pour mettre le pied au sein de la Bundeswehr.

Le Leopard 2A8 permit d’inverser la tendance. En quelques semaines, après sa présentation, la Norvège et la République tchèque, annonçaient se tourner vers le nouveau char de KNDS, la Lituanie et les Pays-Bas se préparant à les rejoindre. Quant à la Bundeswehr, elle annonça, quelques jours après la révélation du nouveau char, une commande 18 blindés, pour remplacer les Leopard 2A6 envoyés en Ukraine, ainsi qu’une option sur 105 exemplaires.

Boris Pistorius annonce la commande prochaine de 105 Leopard 2A8 pour la Bundeswehr

Lors de son annonce, l‘option sur les 105 chars, accolée à la commande ferme des 18 exemplaires à destination de la Bundeswehr, devait permettre de créer un tampon industriel d’exportation, sur la base du contrat signé avec KNDS par Berlin.

Leopard 2A8
Vers une super commande de Leopard 2A8 pour les armées allemandes et tchèques 3

Depuis, les informations avaient été peu nombreuses concernant l’avenir de cette option. Rien n’indiquait, cependant, que les commandes norvégiennes, et tchèques, ou que les discussions avec La Haye et Vilnius, pouvaient être prélevées sur ce contrat.

Les révélations faites, cette semaine, par Der Spiegel, donnent une vision plus claire à son sujet. Selon le site d’information, Boris Pistorius, le ministre de la Défense allemand, a déposé une requête de financement pour acquérir les 105 blindés, pour un montant de 2,4 Md€.


Il reste 75 % de cet article à lire, Abonnez-vous pour y accéder !

Logo Metadefense 93x93 2 Chars de combat MBT | Actualités Défense | Allemagne

Les abonnements Classiques donnent accès aux
articles dans leur version intégrale, et sans publicité,
à partir de 1,99 €.


Pour Aller plus loin

All

RESEAUX SOCIAUX

Derniers Articles

Meta-Défense

GRATUIT
VOIR